Toutefois, cette production conjointe a eu un effet non prévu qui a été connu sous le nom de chipgate (ou "processeurgate"). En effet, des utilisateurs ont remarqué des différences d'autonomie entre un iPhone 6s avec la puce TSMC et un autre 6s avec la puce Samsung.

La puce TSMC chauffe moins que la puce Samsung et permet d'obtenir une autonomie légèrement meilleure que la puce Samsung, ainsi, beaucoup de possesseurs d'iPhone 6s et 6s Plus ont téléchargé une application pour déterminer le modèle de la puce.

Apple avait répondu que d'après des tests internes, il avait été observé une différence minime d'autonomie de l'ordre de 2-3%.

Le fait de n'avoir qu'un type de puce A10 dans l'iPhone 7, devrait permettre d'éviter une nouvelle mauvaise publicité de ce type, même si ce n'est sûrement pas la raison principale de ce choix, après tout, Samsung et Apple restent en concurrence directe sur le marché des smartphones.

Source

Vous aimez ? Partagez !