Cet organisme veut d'abord évaluer les risques que posent ces jeux concernant "la sécurité des informations géographiques", ainsi que "les transports et la sécurité personnelle des utilisateurs".

Pokémon GO a été accusé d'avoir causé des accidents de la route, à cause de joueurs et de conducteurs distraits par l'écran du smartphone.

Même si Pokémon GO obtenait une licence pour pouvoir opérer sur le territoire chinois, il ne fonctionnerait pas car celui-ci repose en grande partie sur les données de Google Maps, un service de cartographie qui est bloqué en Chine.

Source

Vous aimez ? Partagez !