qualcomm-2.jpgEn janvier dernier, Apple attaquait Qualcomm, le célèbre fournisseur américain de puces de communication sans fil pour mobile, se plaignant de pratiques anticoncurrentielles et de tarifs tarifs particulièrement élevés pour l’utilisation de brevets appartenant à Qualcomm.

Qualcomm ne se laisse pas faire et porte plainte à son tour devant les tribunaux en avançant plusieurs arguments, et notamment le fait que la firme de Cupertino utiliserait son influence pour nuire aux relations de Qualcomm avec d’autres sociétés, avec pour objectif final de faire baisser le prix des royalties à payer à Qualcomm.

Le fabricant de puces accuse également Apple d’avoir volontairement minimiser les performances de la puce modem de Qualcomm dans l’iPhone 7, par rapport à un modèle d’iPhone 7 qui comporte une puce modem Intel. Qualcomm affirme aussi qu’Apple n’aurait jamais pu concevoir l’iPhone sans ses technologies.

Apple aurait interdit à Qualcomm de faire une démonstration publique concernant les performances de puces modem Intel et Qualcomm dans l’iPhone 7.

Cependant, un organisme tiers ayant testé les deux modèles avait démontré qu’Apple avait volontairement bridé les performances de la puce Qualcomm pour ne pas montrer les différences entre un iPhone 7 avec puce Intel et un iPhone 7 avec puce Qualcomm.

Selon Qualcomm, Apple utiliserait son influence et ses relations avec les autres clients de Qualcomm qui participent à la fabrication de l’iPhone et iPad, pour faire baisser le prix des royalties à payer à ce dernier.

De son coté, Apple estime que les tarifs pratiqués par Qualcomm concernant l’utilisation de ses brevets seraient 4 fois plus que les prix du marché.

Ces deux grandes sociétés semblent bien partis dans une bataille juridique qui va durer un certain temps.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :