D'après le journal Fast Company qui cite des sources proches du dossier entre Apple et Qualcomm, Intel fournirait 70 % des puces modem pour les prochains iPhone 2018 et Qualcomm se chargerait des 30 % restants.

Par contre, l'année prochaine, Apple se passerait complètement des services de Qualcomm et Intel pourrait être le seul fournisseur de puces modem pour les modèles de 2019.

Malgré ses problèmes légaux avec Qualcomm, Apple ne souhaite pas encore tout de suite abandonner les puces Qualcomm, car Intel va commencer cette année à fabriquer de nouvelles puces avec un processus de gravure en 14 nm qui pourrait entrainer des problèmes de production, c'est pourquoi la société de Cupertino préfèrerait garder un fournisseur de secours sous le coude.

D'après le rapport de Fast Company, Intel aurait actuellement des problèmes de rendement, à savoir que seulement 50 % des puces produites seraient jugées acceptables. Toutefois les ingénieurs d'Intel se disent confiants que le rendement va s'améliorer avant le début de la production de masse en juin et juillet.

En règle générale, Apple aime avoir plusieurs fournisseurs pour un même composant, afin de ne pas être trop dépendant et ainsi limiter les conséquences d'un problème de fabrication chez l'un des sous-traitants. Il est donc tout à fait possible qu'Intel soit épaulé dès l'année prochaine par une autre société.

Source

Vous aimez ? Partagez !