La recharge sans-fil par "ondes radio"

C'est l'an dernier que les rumeurs d'une arrivée de la recharge sans-fil sur iPhone, via une solution "distante" ont commencé à se multiplier. En particulier, ce sont des annonces du PDG de la société Energous qui les ont alimentées. Steve Rizzone ayant à plusieurs reprises indiqué avoir signé un accord avec l'"une des plus grosses société d’électronique grand public au monde". Ce mystère sur le partenaire, associé a plusieurs autres rumeurs, avait fait bien entendu fait penser à Apple.

Présentation de Energous :

Reportage sur la recharge sans fil "WattUp" de Energous par TehcCrunch :

Comme on peut le voir cette recharge sans fil semble magique et correspondre à un souhait de ne pas dépendre d'un "pad" sur lequel poser sa machine, lui-même devant être en fait branché à une prise. Elle utilise un émetteur (pouvant être intégré à un autre appareil comme une TV par exemple) qui irradie des ondes radio. Celles-ci sont captées ensuite par un module intégré au smartphone, qui transforme cette énergie en électricité de recharge.

Mais ...

Une recharge sans-fil plutôt par indiuction pour l'iPhone 2017 ?

L'institut "Copperfield Research" vient de jeter un froid sur cette hypothèse.

En examinant les différents et nombreux brevets déposés par Apple sur la recharge de ses machines, ils pensent qu'en fait, la société de Tim Cook s'orienterait plutôt vers une solution complètement créée en interne, à base d'induction, et ne dépendrait pas de Energous.

La recharge par induction est celle que l'on peut voir sur de nombreux smartphone concurrents, elle passe par la dépose de sa machine sur une plaque (un "pad") qui contient un enroulement métallique chargé d'envoyer l'énergie dans l'équivalent intégré au smartphone. Elle est également déjà utilisée par Apple pour l'Apple Watch.

iphone-recharge-sans-fil.jpg

L'équipe de recherche souligne qu'en 2011, Apple indiquait dans une de ses publications, que l'utilisation des radio-fréquences était (énergétiquement) "très inefficace," "peu pratique" et potentiellement dangereuse. L'efficacité énergétique est effectivement l'une des difficultés quand on imagine un émetteur" irradiant dans de nombreuses directions pour pouvoir alimenter un smartphone à plusieurs mètres de distance.

Mais un autre indice plaide en faveur du choix de la méthode d'induction : Apple aurait signé avec Lite-on Semiconductor pour la fourniture de composants électroniques chargés de transformer le courant alternatif en continu, un besoin qui ne serait pas nécessaire dans le cadre d'une recharge à distance par ondes radio.

Enfin, dernier élément en faveur d'une recharge de forte proximité, le choix largement évoqué d'un arrière en verre sur l'iPhone 2017 pourrait être guidé par un besoin particulier de la recharge par induction, qui interdit le métal pour permettre la bonne transmission.

Quant aux rumeurs de partenariat avec Energous, il n'y aurait pas de fumée sans feu. Apple aurait bien conduit des recherches avec le fabricant pour évaluer la technologie radio, mais n'y donnerait pas suite.

Si l'on s'oriente vers ce type de recharge par induction, il faudra qu'Apple propose des supports de recharge : des brevets imaginaient ceux-ci intégrés par exemple sur un Mac.

brevet-recharge-sans-fil-iphone.jpg

Il faudra aussi loger une bobine d'induction dans un iPhone que l'on imagine toujours plus fin : un challenge !

Alors Apple réussira-t-il à surprendre avec sa solution de recharge sans fil ? On peut le souhaiter, mais pour l'instant, aucune certitude.

En attendant que l'horizon s'éclaircisse quant au choix que pourrait faire Apple, des solutions ont été imaginées pour les utilisateurs d'iPhone qui souhaitent profiter d'une recharge sans fil : on a ainsi pu tester le "iQi", un petit module plat à brancher sur l'iPhone et qui se glisse sur l'arrière dans une coque fine. Associé à un chargeur "Qi" quelconque, il permet de se passer du branchement d'un câble sur la prise.

La vidéo :


À lire également, les dernières rumeurs iPhone 8 :

Vous aimez ? Partagez !