mario-run-sur-iphone-main.jpgLa semaine dernière, Nintendi sortait un jeu particulièrement attendu en exclusivité sur iPhone et iPad. Super Mario Run, disponible ici est en effet une première. Le fabricant japonais de console ayant jusqu’alors choisi de réserver ses héros à ses propres machines.

Le jeu évoqué ici lors de sa sortie, pour lequel on a pu partager des astuces ici, est proposé selon un modèle financier plutôt traditionnel et différent de ce qui se pratique désormais souvent sur mobile. Le titre est en téléchargement gratuit pour permettre de tester les premiers niveaux, puis un achat de 10 euros débloque la suite intégralement. Alors qu’une mise à jour mineure est arrivée tout récemment, la question de l’évolution du jeu et de l’ajout de niveaux pouvait alors se poser. La réponse est désormais connue.

C’est le reporter au Japon du Wall Street Journal qui le tient de ses contacts chez Nintendo : il n’y aura pas d’ajout de niveaux dans Super Mario Run, il s’agit d’un titre complet. Les mises à jour comme celle apparue cette nuit, seront proposées pour corriger des bugs.

Cela ne doit pas surprendre pour ceux qui sont habitués aux offres classiques (historiques plus exactement) du jeu vidéo. Un jeu est lancé, il est complet et payé en une fois. En fait, des contenus annexes sont tout de même apparus dans Super Mario Run, mais il s’agit de simples décorations du village, proposées pour la période de Noël, cela ne concerne pas le cœur du jeu en lui-même.

Nintendo se distingue ainsi des pratiques du jeu mobiles que l’on voit de plus en plus : la sortie d’un jeu gratuit, avec de la pub et/ou une myriade de possibilités de payer pour progresser plus vite ou plus fort, tandis que des contenus (niveaux, univers) sont ajoutés régulièrement avec l’objectif de faire durer le jeu bien au delà de l’expérience originale. On retient ainsi les exemples des niveaux de Candy Crush Saga ou des évolutions régulières des jeux de carte ou évolutions d’un Clash of Clans.

Les plus jeunes joueurs pourront être surpris de ce type de jeu "premium" tel que l’on en voit de moins en moins, tandis que les habitués du Nintendo version siècle dernier auront anticipé que le jeu était complet.

La question va se poser et la réponse viendra des ventes et revenus : un tel titre à durée de vie certes plus longue que ce qu’il n’y parait comme on a pu l’évoquer ici, mais pas renouvelé régulièrement, pourra-t-il trouver son public dans la durée et s’avérer rentable pour Nintendo ? Nul doute que les dirigeants du géant nippon vont surveiller ceci de très près et que le futur de la production de Nintendo (et pas seulement), pourrait être lié à cet accueil. Si l’on ne regarde que les notes sur le Store, ce premier essai ne semble pas en phase avec les attentes de la majorité des joueurs…. Pourtant les acheteurs semblent contents.

Vous êtes plutôt modèle one-shot ou freemium ?

A lire également

Source (payant)

Vous aimez ? Partagez !