iphone-apps1.jpg

Après un certain temps d’utilisation, l’iPhone a vite fait de crouler sous les icônes d’applis. On se retrouve à jongler parmi les différents écrans remplis à ras bord. Mais où est donc caché ce jeu acheté une fois en promotion et qui n’avait pas l’air mal? Alors, que vous soyez maniaque du rangement, désordonné ou fainéant, à chacun correspond une manière d’organiser son smartphone. Voyons quelques-unes d’entre elles, qui pourront peut-être vous inspirer.

Rangements classiques

  • Sans trop réfléchir, on peut ranger ses applications de manière plutôt conventionnelle par type, avec, dans l’idéal, la création de dossiers qui regrouperont différentes applications d’un même genre (tous les jeux ensemble, par exemple, ou bien toutes les applications sociales, etc.). Finalement, on suit un peu les catégories de l’App Store.

iphone-apps2.jpg

  • Autrement, pour les plus rigoureux, le rangement par ordre alphabétique peut être envisagé et reste toujours efficace. Malgré tout, il semble difficilement applicable pour un nombre d’applications très élevé.

Rangements experts

  • S’organiser non pas par lettre, mais par fréquence d’utilisation, voici une idée de rangement déjà plus pertinente. On laisse les applications les plus souvent ouvertes sur l’écran principal et ses voisins proches de droite et de gauche, et les pauvres applications presque inutiles se retrouvent dans l’arrière-boutique, c’est-à-dire sur les écrans aux extrémités.

iphone-apps4.jpg

  • Plus adapté à un nombre d’applications conséquent, le rangement par lieu d’usage peut aussi bien fonctionner. On garde, par exemple, un écran ou un dossier rempli d’application pour les loisirs (jeux, films, séries, musique), un autre pour le travail (outils de productivités, de rédaction, spécifiquement liés à votre activité), ou encore un pour la voiture (GPS, radio, radars).
  • De manière similaire, le rangement peut se faire non plus par lieu, mais par temps ou jour, avec un écran ou un dossier d’application pour les applications du week-end (sport, recettes, musique et films par exemple), un pour le temps de travail, et puis un pour le temps du soir avant le coucher par exemple (applications de réveil, de lecture, de podcast ou de radio, etc.).

iphone-apps6.jpg

Rangements d’artistes

  • On peut aussi envisager des organisations moins académiques. Le non-rangement peut fonctionner pour certains avec l’habitude. Mais même si cela reste pratique dans une certaine mesure avec quelques dizaines d’applications installées, il peut vite devenir casse-tête si on s’approche de la centaine. Il est donc généralement déconseillé de laisser les applications tomber les unes à la suite des autres.
  • L’organisation par couleur peut aussi séduire les plus visuels d’entre nous. On range les applications par leur couleur d’icône. L’effet visuel est évidemment au rendez-vous, mais quid de l’efficacité pour les grands volumes d’apps.

iphone-apps5.jpg

Pour terminer, sans être obligé de se cantonner à une seule méthode de rangement, l’idée est de se construire l’organisation qui nous conviendra le mieux, que ce soit l’une ou l’autre méthode, où un mélange de plusieurs.

Mais n’oublions pas que l’on consulte son smartphone en moyenne 150 fois par jour…, alors cela mérite de se pencher sur son organisation.

Et vous, comment rangez-vous vos apps ?

Source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici