Après quelques rappels historique notamment pour rappeler l’importance du lieu, Tim Cook n’y est pas allé par 4 chemins et a attaqué directement avec l’iPhone ou plutôt les iPhone

iPhone 6 & iPhone 6 Plus : deux modèles confirmés

Comme on pouvait s’en douter, Apple a bel et bien levé le voile sur les deux modèles d’iPhone ce soir.

phone-2.jpg

Le premier, simplement baptisé iPhone 6 est le modèle 4,7 pouces dont on parle depuis des mois. Le second, l’iPhone 6 Plus est encore plus grand et offre un écran de 5,5 pouces. Hormis, la taille sur le plan esthétique, les deux modèles sont identiques.

Évidemment plus grande que les précédents modèles, la machine affiche des lignes qui semblent extrêmement fines. Cette fois encore, Apple a pris le plus grand soin pour peaufiner son iPhone. Pour l’écran Apple parle de Retina HD et de verre renforcé par ions (pas de verre "saphir"). En terme de résolutions : voici ce que l’iPhone 6 nous réserve : 1334 x 750 et 1920 x 1080. Les deux modèles sont extrêmement fins 6,9 et 7,1 mm contre 7,6 pour l’iPhone 6.

L’iPhone 6 Plus est bien pourvu du [mode paysage évoqué hier. Certaines applis font apparaitre deux colonnes à l’écran et même la page d’accueil peut être utilisée en format paysage. Pour continuer à pouvoir utiliser ce grand écran à une seule main, Apple a pensé a tout :un double appui sur le bouton "home" fait descendre l'affichage pour que les boutons du haut soient accessibles.

phone-4.jpg

Pas de souci non plus côté appli puisque les applis non adaptées à la nouvelle résolution fonctionnent en plein écran. Apple encourage quand même les développeurs à se mettre au travail.

L’iPhone 6 embarque bien entendu la puce A8 annoncée comme plus puissante et plus rapide. Les machines utilisent un processeur 64 bits, tout comme l'iPhone 5s sorti l'an dernier, le processeur utilise 2 milliards de transistors, il est gravé plus fin et du coup 17 % moins volumineux que son prédécesseur le A7. Résultat Apple annonce un gain de 20 % en rapidité et 50% pour la partie graphique tout en évitant la surchauffe.

jeu-2.jpg

Apple a donc soigné le processeur graphique tout comme le coprocesseur M8 qui peut désormais mesurer les pas, mais distinguer la course à pied du vélo et le dénivelé montées chaque jour.

Comme prévu le NFC est bien au rendez-vous, mais nous en reparlerons un peu plus bas. Appareil photo, puce WiFi ou 4G, Touch ID et même flash ont été améliorés pour donner le meilleur aux utilisateurs d’iPhone que nous sommes. En terme d'autonomie, on nous promet la même chose et même mieux.

autonomie-2.jpg

Pour ce qui est de la photo, en plus du nouveau capteur, Apple promet un autofocus plus rapide, des panoramas de meilleure qualité, des performances meilleures en mode macro… le tout traité par une partie de la puce A8 dédiée à la photo. Pour la vidéo, il est possible de filmer en 1080p à 30 ou 60 images par seconde, et en slow motion à 120 et 240 images par seconde. Sur ce point, ce qui différencie l’iPhone 6 de l’iPhone 6 Plus est à chercher à l’intérieur de la bête. En effet l’iPhone grand format est le seul à bénéficier de la stabilisation d’image.
%

photo-2.jpg

À l’avant aussi Apple a revu la caméra, mode du ‘selfie’ oblige. Le capteur est désormais capable d’utiliser le mode rafale ou HDR pour des photos à partager bien entendu.

Pour s’offrir une des ces deux merveilles, il faudra être encore un peu patient puisque les précommandes ne débuteront que ce vendredi pour une sortie, comme prévue, le 19 septembre .

Et parce qu'il faut bien parler prix, aux US avec engagement de 2 ans, il faut compter 199 $ pour la version 16 GO puis 299 $ et 399 $ pour les versions 64 et 128 GO. Pour l’iPhone 6 Plus c’est 100 $ de plus.

En France, le site d'Apple indique l'iPhone 6 à partir de 709 euros et le 6 Plus à partir de 809 euros.

iOS 8 sera lui disponible dès le 17 septembre.

Apple Pay : la surprise du chef

S’il y a bien un composant qui fut à la fête ce soir, c’est le Touch ID. Désormais présent sur l’iPhone, l’iPad et l’iWatch il est au cœur du système de paiement imaginé par Apple, secondé par l'introduction du NFC dans l'iPhone 6 et 6 Plus.

Un simple appareil NFC auprès duquel on passe l’iPhone en appuyant sur le touch ID suffit à régler la transaction. Les cartes sont stockées dans Passbook en prenant simplement une photo. C’est ensuite un identifiant unique de transaction, jetable qui règle la somme. Toutes les informations sont stockées dans la machine et uniquement dans la machine.

pay-2.jpg

Le système démarrera d’abord en octobre aux US avec de nombreux partenaires et sera aussi disponible pour les achats en ligne. Dans ce cas, même principe, il suffit d’appuyer sur le Touch ID pour régler en un clic. Seuls l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus sont compatibles.

D'autres pays sont prévus, mais rien d'annoncé hors US pour l'instant.

One more thing : l’Apple Watch dévoilée

Cela faisait longtemps que l’on avait eu droit à une ‘One more thing’ et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on a pas été déçu, car il n’y a pas une, mais des tas d’Apple Watch !

watch-6.jpg

Pour sa montre, Apple a pris son temps, mais à fait les choses en grand. La montre est entièrement personnalisable . Évidemment, la santé a une place de choix dans le système. Apple n’a pas voulu prendre l’iPhone et nous le mettre au poignet. l’interface a donc été complètement revue et repensée.

La montre se décline en 3 versions avec 6 bracelets facilement interchangeables. Sont aussi disponibles deux tailles d’écran. Le secret de l’interface de l'Apple Watch tient dans sa petite roulette et un écran tactile sensible à la pression en plus du toucher. Elle permet de zoomer, parcourir une liste et retourner à l’écran d’accueil…

L’écran d’accueil, parlons en, c’est une série de petits points dont chacun représente une appli. L’Apple Watch est également équipée de Siri, peut donner la météo, répondre aux messages, recevoir, partager, mesurer le rythme cardiaque… On peut même communiquer entre montres avec de petits dessins réalisés à l’écran ou en l'utilisant comme un talkie-wlakie.

watch-7.jpg
Il est possible de choisir l’apparence de l’horloge, les éléments qui vont la composer et même la couleur de l’interface. L’Apple Watch avertit l’utilisateur en vibrant, propose des réponses rapides aux messages et peut lancer Plans et décrire un itinéraire ou trouver des points d’intérêt à proximité.

La montre s'allume automatiquement lorsque l'utilisateur ève le bras. Elle est apparemment étanche, utilise des LED pour capter la fréquence cardiaque, le GPS provient lui de l’iPhone. La montre se recharge par induction avec un adaptateur type magsafe (la prise magnétique du Mac).

Côté appli, la Watch aura son propre App Store. Les développeurs vont donc pouvoir se mettre au travail grâce au Watchkit qui donne accès aux notifications, à l’écran d’accueil… Twitter, Facebook, American Airlines, BMW, Pinterest, Nike… sont déjà de la partie.

watch-5.jpg

La partie fitness et santé tient une place importante : une appli Fitness mesure l'activité tandis que l’appli Workout permet de travailler et suivre des objectifs : Pas effectué, calories brulées.. peuvent être vu au quotidien sur un petit graph tout simple.

watch-4.jpg

Mais l’Apple Watch est encore plus que tout cela, elle peut contrôler l’Apple TV, piloter l’appareil photo de l’iPhone. Par contre, elle a absolument besoin d(un iPhone pour fonctionner.

Elle est supportée à partir de l’iPhone 5, coutera 349 $ et sera disponible début 2015. Au passage, elle est compatible avec Apple Pay.

watch-3.jpg

watch-2.jpg

Évidemment, nous aurons l’occasion d’en reparler en détail très rapidement mais rien n’a été dit sur l’autonomie de l’engin.

U2 : le cadeau de la fin

Comme prévu U2 était de la partie et en profite pour lancer son dernier album qui sera offert à tous les possesseurs d'un compte iTunes gratuitement ! Merci !


A noter : vous pouvez revoir la conférence en vidéo ici

Que retenez-vous de cette keynote menée à un rythme rarement aussi intensif ?

itunes-2.jpg


Vous aimez ? Partagez !