Depuis plusieurs années déjà, Spotify se plaint de pratiques anticoncurrentielles de la part d’Apple sur le marché de la musique en streaming. Les instances européennes avaient même été mises à contribution en 2017. La commission de Bruxelles avait alors jugé ne pas avoir à remettre en cause les agissements la firme californienne. Mais Spotify revient à la charge en ce début d’année 2019, toujours pour des accusations d’abus de position dominante. Le géant du streaming nordique en rappelle cette fois-ci non seulement à l’U.E., mais aussi au grand public. Il a en effet mis en ligne récemment une nouvelle page spécialement dédiée à cette plainte à l’encontre d’Apple : Timetoplayfaire.com.

Spotify fait plusieurs reproches à Apple. Mais c’est surtout la taxe des 30 % prélevée par Apple pour les abonnements via son App Store qui est au centre des débats. Selon le directeur de Spotify, Daniel Ek, cette taxe oblige le service suédois à proposer un abonnement plus cher, pour gagner autant qu’Apple Music. Il juge cela non équitable.

Le C.E.O. précise aussi que si Spotify parvient à contourner cette taxe, la firme à la pomme n’hésite pas à limiter les possibilités du côté de l’utilisateur. Selon Ek, parmi ces limitations, il y aurait notamment l’impossibilité d’utiliser Spotify avec le HomePod, ou bien l’Apple Watch.

Daniel Ek aimerait que, comme avec Deliveroo ou Uber, pour qui les paiements réalisés dans les apps iOS respectives ne sont pas taxés, la majoration de 30 % ne soit pas appliquée pour un abonnement à Spotify depuis iOS.

Il demande à Apple de faire le nécessaire pour que d’une part, les apps et services puissent se faire concurrence à armes et surtout règles égales et que ces règles devraient aussi concerner Apple Music. D’autre part, il appelle au retrait de cette taxation de 30 % appliquée sur l’abonnement Spotify premium. Enfin, il réclame que les magasins d’apps ne puissent plus avoir la possibilité de contrôler les échanges entre les usagers d’un service et le service lui-même, ce qui permet par exemple à l’Apple Store de bloquer des promotions proposées par Spotify pour certains de ses abonnés.

Tous les éléments de la plainte sont résumés dans une vidéo clairement mise en scène, à voir ci-dessous :

Mais la page dédiée Timetoplayfaire.com, mise en ligne par Spotify, récapitule tout aussi bien les différentes accusations du suédois envers la firme de Cupertino.

La réponse d’Apple va évidemment se faire attendre. Tout comme le jugement de la Commission européenne, dans le cadre d’une possible nouvelle enquête pour pratique anticoncurrentielle de la part de la société californienne.

Il en reste pas moins assez surprenant de ne pas voir les autres concurrents d’Apple Music, comme Deezer et Tidal, s’entendre avec Spotify sur ce même sujet. Une alliance à plusieurs pourrait peser encore plus lourd dans la balance auprès de l’U.E.

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Avis : les vacances se préparent, trouvez, réservez et gérez votre voiture de location avec l'appli Avis dans 165 pays et plus de 5200 agences - Une app notée 4 étoiles, gratuite ici Avis pour iPhone est gratuite ici

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici