1991-1.jpgAlors que l’on évoquait ‘retour vers le futur’ pas plus tard que ce matin, je vous propose maintenant un voyage dans le passé direction l’année 1991.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à l’autre bout du monde, quelqu’un est tombé sur un vieux tract publicitaire datant de 1991 et ventant les mérites d’un ordinateur, d’une calculatrice, d’un téléphone, d’un magnétophone… autant d’objets qui tiennent aujourd’hui dans l’iPhone. Résultat, il a eu l’idée saugrenue de se demander combien aurait pu couter un iPhone à l’époque ?

Cher très certainement, mais voyons cela en détail :

Commençons par la mémoire. Si en 1991, un disque dur 1 Go se négociait aux alentours de 10 000 $ pourla mémoire Flash qui équipe aujourd’hui l’iPhone, la note aurait été beaucoup beaucoup plus salée.

Rendez-vous compte, en 1991, 1 Go c’est 45 000$. De nos jours, l’iPhone le moins onéreux embarque 16 de ces précieux GO. Pas besoin d’avoir fait de longues études pour se rendre compte que 16 multiples par 45 000 font 720 000 $

Mais l’iPhone ce n’est pas que de la mémoire, c’est également un processeur performant baptisé A7 pour l’iPhone 5s. Ce fameux processeur A7 est un petit bijou de technologie qui intègre une carte graphique. L’ensemble compte environ 1 milliard de transistors cadencés à 1GHz et capables de résoudre 20 500 millions d’instructions chaque seconde.

En 1991, côté processeur, le top du top c’est chez Intel qu’il faut aller le chercher avec le 80486SX. Une petite bête de concours utilisée par Dell cadencée à 20 MHz et capable de traiter 16,5 millions d’opérations par secondes soit 1242 fois moins que l’iPhone 5S. Côté tarif, le million d’instructions traitées par seconde (MIPS), vaut environ 30 $ à l’époque. L’équivalent d’une A7 aurait donc couté aux alentours de 620 000 $.

Évidemment, l’iPhone c’est un peu plus qu’un processeur et de la mémoire. L’iPhone 5s par exemple embarque également le coprocesseur M7, une puce WiFi, deux capteurs photo, un capteur d’empreintes digitales, un amplificateur, un haut-parleur… et une puce 4G.

Si bon nombre de ces composants n’existaient tout simplement pas à l’époque, la communication sans fil elle débutait tout doucement. L’occasion de faire, une fois de plus, un petit comparatif en 1991, une ligne T1 qui permet de communiquer à la vitesse de 1,44 Mbps est facturée 1000 $ par mois. Aujourd’hui atteindre 15 Mbps en 4G est facile. Si l’on se base sur 1991, obtenir une connexion de l’ordre de 14 Mbps pourrait donc couter 1,5 million de dollars…

Ainsi, sans compter l’inflation, ni même les nombreux autres composants de l’iPhone, notre belle machine équivalente ou presque à un iPhone 5s 16 Go va déjà chercher dans les 2,8 millions de dollars.

Chose que l’on a pas encore évoquée pour le moment : la taille. Évidemment, pour arriver au résultat que nous connaissons aujourd’hui, les fabricants ont du déployer des trésors d’ingéniosité pour miniaturiser chacun des composants. En 1991, l’iPhone aurait été aussi imposant qu’un… réfrigérateur. Pas facile pour téléphoner 🙂

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici