Si cette partie 2 du plan s’inscrit sur la dizaine d’années à venir, comme ce fut le cas pour la partie 1 (2006-2016), Apple aura du fil à retordre et du temps à rattraper pour exister face à l’ambitieux Elon Musk, sur le marché des voitures électriques.

tesla-musk-part-2-master-plan-1.jpg

Cette partie 2 décrit plusieurs idées. Le C.E.O. de Tesla s’intéresse fortement aux énergies solaires et a pour volonté de doter ses voitures électriques de panneaux solaires, de manière à pouvoir recharger les batteries des véhicules sans avoir besoin d’une borne, ou bien même en roulant. D’où l’intérêt actuel de Tesla du côté des sociétés spécialisé dans l’énergie solaire.

Musk décrit aussi son envie de développer un système de partage de véhicule, permettant à chaque possesseur de Tesla de faire profiter d’autres personnes simplement, et ainsi rentabiliser l’achat de la voiture, qui deviendrait alors théoriquement accessible à plus de bourses.

Et puis, ne manquant pas d’ambition, Musk aimerait également aller voir au-delà de la voiture, du côté des machines spécialisées comme les camions de transports et les véhicules de transports en commun (peut-être des bus ou rames de métro ou tram ?).

En fin de phase 1, et en préparation de cette phase 2, Tesla a déjà pris pas mal d’avance sur le terrain. Est-ce qu’Apple ne se serait pas déjà fait devancer, avec une voiture électrique qui ne serait pas prévue pour avant 2020 ?


Et à lire également, les infos sur l'Apple Car :

Source

Vous aimez ? Partagez !