L'appli est sur le papier très prometteuse. En effet, qui n'a pas rêvé d'un zoom plus précis, pour des scènes un peu lointaines, qui n'a pas imaginé avoir des photos au rendu encore plus coloré et précis avec un mode HDR amélioré et plus généralement, les améliorations annoncées semblent toutes droit sortie d'un argumentaire qui peut susciter une bonne dose de doute.

Exemple pris sur le site de Hydra : appli-photo-amelioree-iphone-ipad-2.jpg

En effet, comment faire pour aller plus loin que ce que propose le capteur de l'iPhone, comment dépasser ses limites physiques ? La solution utilisée par Hydra tient dans la prise de (très) nombreuses photos, ceci pour ensuite recomposer un cliché amélioré.

C'est ainsi tout le secret de l'appli, pour le zoom par exemple, plusieurs clichés sont pris en rafale et juste à cause (ou grâce) au léger mouvement de la main, cela permet de recomposer une image plus précise que le vulgaire agrandissement proposé par le zoom de l'iPhone. Il en va de même pour prendre des photos à la résolution supérieure aux 8 Mega pixels. Le HDR au lieu de se cantonner à 2 ou 3 images comme ce que fait l'iPhone, prend jusqu'à 20 photos.

En détails, voici ce qui est annoncé pour les 5 modes de prise de vue intégrés :

  • mode Haute gamme dynamique (HDR) : utilise une méthode capturant jusqu'à 20 photos
  • mode HDR-vidéo: il a recours au tone mapping d'une image unique et à un mode spécifique du capteur de l'appareil (iPhone 6 et 6 Plus uniquement pour ce mode)
  • mode Basse-lum : il vise à réduire le bruit du capteur en fusionnant plusieurs photos
  • mode Zoom : il met en oeuvre la technique de super résolution en temps réel pour recréer les pixels manquants à partir des mouvements de la main, appliquant une échelle x2 ou x4 pour afficher plus de détails que le zoom numérique classique.
  • mode Haute-rés : génère des images jusqu'à 32 mégapixels avec des détails plus nets à partir du capteur 8 mégapixelset de plusieurs prises de vue.

En pratique, il est vrai que les résultats peuvent être surprenants (testé sur iPhone 6 Plus).

Le zoom par exemple est très impressionnant en terme de finesse, bien supérieur à ce que propose Apple.

Le HDR peut aussi donner de bons résultats tandis que les clichés en basse lumière sont apparus effectivement moins bruités lors des essais que l'on a réalisé.

Exemple pris sur le site de Hydra :

appli-photo-amelioree-iphone-ipad-3.jpg

Un de nos tests, mode basse lumière, cliquer pour agrandir :

  • La photo iPhone standard : on voit des points de couleurs au niveau de la moquette, poids 2,5 Mo

hydra-des-1.jpg

  • La photo prise par Hydra : dés plus nets, moins de bruit sur la moquette, poids 1,5 Mo

hydra-des-2.jpg

Autre test, mode zoom, cliquer pour agrandir :

  • image iPhone

hydra-zoom-1.jpg

  • image Hydra :

hydra-zoom-2.jpg

Par contre, un défaut relevé sur un iPhone 6 Plus, si le mode HDR vidéo donne effectivement des images plus colorées sur l'intégralité de l'image, on perd la stabilisation et ça c'est très ennuyeux lorsqu'on en a pris l'habitude.

On relève que l'interface de l'app est agréable et très proche de celle d'Apple, particulièrement claire et simple. Les quelques réglages proposés : taille de l'image en mega pixels et/ou intensité de l'effet sont réduits au strict minimum tout en restant accessible aisément.

On apprécie également que l'appli permette de prendre simultanément une photo améliorée selon l'un des algos ci-dessus, et l'originale telle que l'aurait prise l'appareil de l'iPhone (option à activer). Les deux sont présentes dans la pellicule de l'iPhone et pourront ainsi être comparées, libre à soi de conserver la meilleure.

Mais tout n'est pas magique avec cette appli.

En effet, il y a un défaut inhérent aux techniques utilisées : les multiples prises de vue pour recomposer une image. En effet, hormis pour le mode zoom, cela suppose de bouger le moins possible d'une part (mains tremblantes s'abstenir) et de ne prendre que des sujets fixes en photo (paysage par exemple, mais sans vent pour éviter les branches qui bougent et deviennent très floues sur la photo). En outre, le risque de mouvement intempestif lors de la prise de vue va s'accroitre avec le temps pris par chaque photo pour être capturée, donc va dépendre de la version d'iPhone. Un iPhone 6 est très rapide pour la prise de vue en rafale, une machine plus ancienne prendra plus de temps et sera donc plus sujette à un "bouger" intempestif.

Au final, l'appli fait tout ce qu'elle peut pour dépasser les limitations du capteur et de l'applicatif fourni par Apple. Chapeau, le travail technique est indéniable. Elle propose plusieurs modes très variés (qui auraient presque pu être vendus dans des apps séparées) et permet de réaliser des clichés améliorés dans certaines conditions et avec des machines récentes. Pas de magie donc, mais une belle réalisation dont il faut apprivoiser les limites. A recommander aux fans de photo qui sauront prendre le temps de l'utiliser dans les bonnes conditions, avec un support par exemple, et qui auront à cœur d'expérimenter et de choisir les modes qui leur conviennent.

Une excellente surprise !


Vous aimez ? Partagez !