Les écouteurs iClever Wireless sont livrés dans une boîte en carton bien complète. Elle comprend la paire d’écouteurs intra-auriculaires reliés par un fil plat (pratiquer pour éviter l’emmêlement), un câble USB permettant la recharge, 4 paires d’embouts supplémentaires pour adapter les écouteurs à toute taille d’oreille, un tout petit manuel d’explication (en anglais) et 2 paires de petits bouts de caoutchouc supplémentaire.

i-clever-casque-3.jpg

i-clever-casque-5.jpg

Ces petites pièces permettent théoriquement de mieux caler les écouteurs dans les oreilles. Le tout paraît de plutôt bonne qualité et le design est sobre et assez discret.

i-clever-casque-12.jpg

L’écouteur droit comporte le microphone et les commandes du kit mains libres, bouton de décrochage et de volumes capables de commander également la musique. L’écouteur gauche comprend la prise USB pour la recharge.

i-clever-casque-11.jpg

C’est sur l’écouteur droit que l’écriture "iClever" s’allume pour donner une indication sur l'état du casque. Elle s'allume en rouge lors de la recharge et lorsque la batterie est vide et en bleu lors du bon fonctionnement des écouteurs et de leur bonne liaison avec l’iPhone.

iclever-light-1.jpg

Tenue et utilisation

i-clever-casque-17.jpg

Concernant la tenue des écouteurs dans les oreilles, dans le cas de ces iClever, elle est plutôt bonne. Même en course à pied modérée, ça tient. Les éventuels défauts selon chacun (coupure, bruits de frictions, sensation d'isolement, oreille parfois douloureuse) viennent plutôt du genre "intra-auriculaire" que d’un problème de fabrication ou de design.

i-clever-casque-6.jpg

En revanche, la manipulation des boutons aura souvent tendance à faire tomber l’écouteur. Aussi, iClever a prévu un petit mécanisme de boucle en caoutchouc à glisser sous une partie de l’oreille (la cymba de l’oreille précisément) pour améliorer la tenue. Malheureusement, après différents essais sur plusieurs oreilles, cela n’a jamais eu l’effet escompté, l’écouteur tenant uniquement grâce à l’enfoncement de l’embout dans l’oreille.

Pour ce qui est de l'autonomie, la casque est annoncé pour 7h de musique et 5h de conversation. Nous avons mesuré près de 7 heures de musique à des volumes variés, ce qui correspond parfaitement.

Le son

En appel, le son est bon et le volume du microphone pour l’interlocuteur au bout du "fil" est tout à fait suffisant.

Côté musique, dès la première écoute, on note un manque de pêche, le son peut sonner parfois brouillon et flou. Dans les aigus, c’est rapidement la fête à la distorsion. Les points forts des écouteurs sont la très bonne largeur stéréophonique, un bas assez généreux et des médiums plutôt correctement définis. i-clever-casque-9.jpg

Avec une source compatible aptX (soit le codec Bluetooth permettant la transmission d'audio de meilleure qualité), c’est tout de même mieux, les basses gagnent en précision, pareil du côté des aigus, ça sature un peu moins et le haut du spectre est plus clair sans être agressif. Par contre, c’est toujours assez fouillis dans l’ensemble, à cause d’un manque de dynamisme notamment, et ça, l’APTX ne peut rien y changer. On note que l'iPhone n'est pas (encore) compatible Aptx, mais que certains Mac le sont.

À ce tarif, il ne faut pas espérer des miracles non plus, ces écouteurs produisent donc un son plus plus que satisfaisant pour le prix, surtout si l’on prend en compte le fait qu’ils sont estampillés "sport" et donc destinés à des situations dans lesquelles la qualité du son reste moins importante que la tenue et le confort de port.

iclever-light-2.jpg

Conclusion

Les impressions, sur ce casque, sont mitigées, dans la mesure où l’on peut noter les bonnes intentions de la part d’iClever sur différents points, mais qui se sont retrouvées limitées en pratique par la technique. Le prix est plutôt bas et du coup, iClever fait beaucoup de promesses pour un produit qui, bas coût de production oblige, semblent impossibles à tenir.

Déjà, le casque inclut le codec aptX plutôt destiné à de la restitution sonore haute définition. L’intention est louable, certes, mais quand les oreillettes ne semblent pas vraiment capables d’en tirer parti, ce n’est pas forcément utile.

Ensuite, la bonne tenue est annoncée avec ce petit système de boucle en caoutchouc. En pratique, ce fut un échec. Là encore, l’annonce "pour sportif avec tenue améliorée" ne semble pas se traduire dans la pratique.

Pourquoi ne pas avoir choisir de partir sur un seul front, soit celui de la bonne tenue pour sportif, soit celui de la bonne restitution sonore ? Malgré tout, cette paire d’écouteurs dispose d’un très bon rapport qualité-prix, notamment au regard des accessoires fournis. Difficile, dans cette gamme, de proposer beaucoup mieux que cela.


À lire : les derniers tests d'accessoires iPhone dont :

Source

Vous aimez ? Partagez !