La reine d’Angleterre a décidé, suite à la décision du Brexit et à la difficulté du pays à redevenir une grande puissance, de former un escadron appelé "SPIFFING" (Special Planetary Investigative Force For Inhabiting New Galaxies) dans l'optique de bâtir un nouvel empire galactique britannique sur une autre planète. Le joueur gère donc cet équipage dans l’espace pour une aventure en point-and-click.

Les contrôles sont à ce propos plutôt bien fait, les interactions possibles sont indiquées par un petit point blanc à l’écran, et un clic sur ce dernier fait apparaitre une interface proposant 4 actions : utiliser un objet, interagir, parler, examiner.

test-jeu-ios-aventure-her-majesty-s-spiffing-3.jpg

Un petit sac représente justement l’inventaire que l’on a sa disposition, tandis qu’en bas à droite de l’écran, une zone est réservée à des informations supplémentaires. Précisément, quand le personnage se rapproche d’un objet avec interaction possible, une indication apparait dans ce coin de l’écran, précisant la nature de l’objet.

test-jeu-ios-aventure-her-majesty-s-spiffing-2.jpg

C’est donc avec clarté et aisance qu’on se balade dans des environnements entièrement en 3D. Un petit joystick virtuel apparait également à l’écran et permet de se déplacer parfois plus facilement dans la profondeur. La rotation d’écran se fait automatiquement. C'est pratique, mais peut parfois être gênant et cacher certaines scènes.

test-jeu-ios-aventure-her-majesty-s-spiffing-1.jpg

Visuellement c’est impressionnant, tout est très bien dessiné, loin d’une volonté de réalisme, mais avec un certain style presque "cartoon".

L'autre intérêt du jeu, hormis cet univers spatial et son scénario complètement loufoque, c’est son humour et ses dialogues, tous sous-titrés en français d’ailleurs. On prend plaisir à suivre l’histoire à travers les échanges entre personnes, qui vont souvent avoir tendance à nous faire sourire et parfois rires.

Concernant l'aventure, celle-ci va se faire à tâtons, en examinant chaque salle, chaque objet et en résolvant quelques puzzles rarement compliqués. Les développeurs ont également bourré leur jeu de références à la culture geek,.

Au final, voici un bon jeu original, avec un univers spécial, bien construit et un principe somme toute assez classique. L’humour anglais y fait mouche, on regrettera cependant une durée de vie assez courte, de l’ordre de 3 à 4 h selon votre vitesse d’avancement. C’est tout public et garanti sans achats intégrés.

Vous aimez ? Partagez !