Chaque joueur dispose en fait de cartes, wagons et locomotives, qu’il peut placer à chaque tour entre les capitales de différents pays du monde. Le but est d’arriver à créer des chemins prédéfinis entre les villes, pour récupérer des points. Celui qui a le plus de points à la fin de la partie remporte la victoire.

La difficulté de la construction du réseau ferroviaire vient du fait que les lignes sont de différentes couleurs. Ainsi, une case de ligne de train verte ne peut accepter qu’un wagon vert, ou une locomotive, sorte de joker dans le jeu, que chaque joueur possède en quantité limitée.

ticket-to-ride-first-journey-jeu-ios-4.jpg

À chaque tour, il faut choisir entre différentes actions : poser des wagons ou piocher de nouvelles cartes.

Entre chaque joueur, la bataille est rude, puisqu’il arrive que chacun se concentre sur une liaison différente entre deux villes, et donc la décision de placer ou non de nouveaux wagons à chaque tour se fait toujours en calculant le risque de voir l’adversaire prendre l'avantage avec une liaison déjà effectuée

ticket-to-ride-first-journey-jeu-ios-3.jpg

Le principe est bon, un peu simpliste, mais étant donné la visée jeune public, c’est plutôt pertinent.

Le jeu pêche en revanche au niveau de l’interface et des graphismes, qui ne sont pas vraiment dignes de ce qu’on voit actuellement sortir sur l'App Store. Malgré tout, l’idée originale est tellement bien pensée que cela reste très amusant, notamment à plusieurs joueurs en famille ou entre amis.

Et puis il est vrai que les enfants peuvent par la même occasion progresser en géographie avec de nombreuses capitales du monde visibles sur le terrain de jeu.

En bref, voici un jeu à la fois fun et éducatif, à mettre entre les mains des plus jeunes joueurs, mais qui divertira aussi les adultes. C’est tout en français et garanti sans achats intégrés.

Vous aimez ? Partagez !