Dans les premiers niveaux, il s’agit de relier une première boule bleue à une seconde. Des obstacles et labyrinthes commencent à apparaitre en progressant dans les niveaux suivants. Le joueur a par la suite droit à des points de passage obligatoires, symbolisés par des carrés verts, qui, s’ils ne sont pas rejoints par le tracé, empêchent la validation du niveau.

Autres variantes possibles, il arrive parfois qu’en plus d’un tracé bleu, il faille également gérer un tracé rouge qui se dessine parallèlement. Cela demande alors pas mal de gymnastique mentale pour atteindre les bonnes cibles sans toucher les obstacles.

lynk-jeu-ios-adresse-trace-doigt-4.jpg

130 niveaux sont ainsi proposés dans ce jeu à l’idée toute simple, enrichi par les différentes règles qui viennent de temps en temps casser la routine de l’enchainement de niveau.

lynk-jeu-ios-adresse-trace-doigt-3.jpg

Lynk est agréable à jouer, c’est même plutôt addictif. Aucune pression de score ni de points n’est là pour stresser le joueur, si on touche un mur, il suffit de recommencer depuis le début du niveau.

lynk-jeu-ios-adresse-trace-doigt-2.jpg

En revanche, le minimalisme étant poussé à l’extrême, les dessins sont très basiques et il manque un peu d’ambiance sonore, dont un peu de musique histoire d'affirmer l'ambiance zen qui émane un peu du jeu.

Malgré tout, affiché à un prix tout petit, Lynk est une belle découverte, rappelant un certain Blek, un casse-tête demandant également de réaliser des tracés au doigt sur l’écran, que l’on avait à l’époque d’ailleurs bien apprécié. Voir le test ici.

On conseille en tout cas Link, garanti sans achat intégré et destiné à tous les publics.

Vous aimez ? Partagez !