test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-2.jpg

Pour qui a eu un iPhone 5 entre les mains, peu de surprise à attendre. Apple fidèle à ses habitudes, propose une année sur deux un modèle décliné du précédent. C'est donc le cas avec ce 5s digne héritier de l'iPhone 5 sorti il y a bientôt un an.

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-3.jpg

Des modifications ont été effectuées sur un modèle déjà particulièrement réussi.

La première la plus visible concerne les coloris avec un Gris dit "sidéral" (le modèle que vous voyez en photo dans cet article) qui vient remplacer le noir de l'an dernier, pour le meilleur assurément. En effet, le noir, on l'a vu et revu était sujets à des griffures sur les cotés et l'arrière, perdant rapidement de son aspect mat. En ce qui concerne le blanc, il est toujours présent tandis qu'Apple a surpris tout le monde en sortant cette année une déclinaison Or de son modèle phare.

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-5.jpg

Pour le reste, on distingue une seule différence dans l'aspect de l'iPhone 2013 comparé à la cuvée 2012, c'est au niveau du bouton situé en face avant : il est désormais plat et a perdu son emblème carré pour laisser place à un bouton lisse, légèrement en retrait et cerclé d'une anneau biseauté. La raison, on la connait et on l'avait sentie venir : le capteur d'empreintes digitales.

Ainsi, au delà de l'accélération au niveau processeur et de l'amélioration photo habituelle sur les déclinaisons "s", c'est une modification hardware d'importance et véritable innovation dans le monde actuel des smartphones que propose Apple, le "Touch Id", on y reviendra un peu plus loin dans la revue de détail.

Pour le reste, la finition reste superbe, l'assemblage d'une précision incroyable et l'ensemble compact et dense comme son ainé. Aucun défaut n'était à déplorer sur le modèle 32 Go testé.

Voici le contenu de la boite :

En photos :

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-10.jpg

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-9.jpg

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-5.jpg

Apple propose un iPhone 5s qui embarque sa dernière puce, nommée A7, assistée d'un coprocesseur M7 dédié à la mémorisation des paramètres liés aux mouvements du smartphone.

Ce modèle propose une amélioration importante pour les pays comme la France : c'est le support de la 4G/LTE sur les bandes de fréquences utilisées par tous les opérateurs.

La vitesse

Le processeur est annoncé comme deux fois plus rapide que celui de l'iPhone 5 et 5c.

En pratique, si l'affichage des pages Internet est très rapide, la différence sur ce point par rapport aux iPhone 5 et 5c reste limitée par le téléchargement sur le réseau. Lorsque l'on vient de l'iPhone 5 (déjà très rapide), ce n'est donc pas au quotidien que cela va se sentir mais sur des taches lourdes en calcul ou des jeux. Le meilleur exemple est visible dans la vidéo ci-dessous ou la génération d'une vidéo après montage a pris plus du double de temps sur un iPhone 5 comparé à l'iPhone 5s (dernière séquence).

Vitesse comparée entre l'iPhone 5 blanc et le 5s gris :

Mais ce n'est pas tout et les applications devraient elles s'accélérer dans les semaines et mois à venir lorsqu'elles seront compilées pour le processeur 64 bits, une première dans les smartphones.

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-4.jpg

Reste que le 5s est véritablement véloce, un plaisir à utiliser au quotidien assurément.

En parallèle du nouveau processeur, Apple a doté son dernier né d'un coprocesseur dédié à la mesure des capteurs embarqués. Celui-ci vise clairement le marché de la mesure personnelle et du fitness. L'objetcif est de permettre à la machine de collecter et conserver (pendant une semaine glissante) les données telles que le nombre de pas effectués par le possesseur de l'iPhone. Au quotidien, il est évident que les applis qui proposaient ces fonctions de type podometres étaient des "mange batteries" insatiables qui rendaient leur usage quasi impossible dans la durée. Déormais, testé avec plusieurs applis vues dans notre article dédié au processeur M7 ici, la consommation semble être peu impactée. Pour autant faire un véritable comparatif serait intéressant mais reste compliqué (il faut que deux iPhone aient les memes utilisations en parallèle et les mêmes mouvements). %%

A lire :


Photo & vidéo

L'écran, sa précision et ses coloris sont superbes quoique ils apparaissent pour notre modèle légèrement plus terne que le modèle précédent, il faudra vérifier l'évolution avec le temps car il arrive parfois que ceux-ci s'éclaircissent lorsque la colle d'assemblage sèche. Mais aucun problème majeur, le tout est du niveau de qualité habituel de la firme à la pomme.

Pour ce qui est de la prise de vue, on apprécie bien entendu le mode rafale qui sur l'iPhone 5s uniquement ne généère pas des tonnes de photos qui viennent encombrer la pellicule, mais un 'groupe' de photos avec la meilleure choisie par l'iPhone d'affichée dans la pellicule. Il est possible de changer la photo choisie et d'extraire du groupe celles que l'on préfère. Ce mode est parfait pour les photos d'actions comme dans le sport par exemple et est vraiment rapide à l'usage : il suffit de maintenir le bouton appuyé et les photos se cumulent. Par contre, il conviendra de nettoyer un peu après pour ne pas garder des tonnes de paquets de photos au risque de rapidement encombrer la mémoire.

Autre mode très sympa ajouté en exclusivité sur l'iPhone 5s, c'est le slow motion à 120 images par secondes. Le principe est très simple : la caméra filme non pas à 30 images par secondes mais prend 4 fois plus d'images, qui sont ensuite affichées pour créer un ralenti particulièrement net. Le résultat est brillant, on a vu des exemples dans cet article :

Bien sûr, une telle fonction n'est pas nécessaire au quotidien, mais elle est encore une fois parfaitement mise en oeuvre. Il s'agit d'un mode de prise de vue dédié, qui ensuite est présenté avec une portion au ralenti, mais l'intégralité est en fait disponible en 120 images par seconde, il est ainsi possible de choisir précisément la section que l'on veut passer lentement. Attention néanmoins à la place mémoire consommée par ces vidéos. Un seul reproche, une seule portion peut être affichée au ralenti pour chacune des vidéos, il faudra donc passer au montage pour aller plus loin.

La photo a également fait l'objet d'améliorations sur l'iPhone 5s : Apple annonce des optiques modifiées et un capteur plus grand de 15 % censé améliorer la prise de vue en conditions sombres, ainsi qu'un flash aémlioré. Dans les faits, certes, les photos semblent légèrement meilleures de nuit, mais pour le reste, la différence entre les deux modèles reste très ténue : l'iPhone 5 était un bon appareil photo numérique déjà, l'iPhone 5S l'est aussi.

Pour ceux qui souhaitent se faire une idée de la différence entre les deux modèles, vous pourrez consulter ce comparatif :

Une des seules différence d'aspect entre l'iPhone 5 et le 5s : au niveau de l'appareil photo et du flash :

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-5.jpg

Le Touch Id : une interface magique

On a gardé la meilleure des nouveautés selon nous pour la fin ! %%

Mettre un capteur d'empreintes digitales sur une smartphone, cela a déjà été fait, sur un pocket PC d'HP au début des années 2000 et plus récemment sur un modèle Android (Acer je crois) mais aucun des deux n'ont laissé un souvenir impérissable. Sauf qu'Apple ne fait pas comme les autres et pour proposer sa solution, invisible, rapide et efficace, la firme à la pomme a racheté probablement ce qui se faisait de mieux en la matière, avec une société nommée Authentec, bardée de brevets et de technologie dans le domaine. On peut après utilisation du capteur d'empreintes digitales (le 3touch Id), confirmer que ce rachat a été bien utilisé.

Tout d'abord, le capteur d'empreintes est invisible, il est en fait situé sous un verre en "crystal de saphir", une matière très résistante déjà utilisée pour protéger l'objectif photo à l'arrière de l'iPhone. Une bordure en métal (noire sur l'iPhone gris sidéral), brillant sur les deux autres coloris, permet de faire le contact avec le doigt nécessaire à la reconnaissance.

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-5.jpg

Celle-ci ne sera possible qu'après avoir mémorisé le doigt (on peut en enregistrer 5 différents) ce qui s'effectue au démarrage de la machine en une minute maxi pour chaque doigt, tout simplement par apposition du doigt plusieurs fois afin que l'empreinte soit intégralement "scannée.

Ensuite, pour déverrouiller l'iPhone, il suffit de l'allumer (en appuyant sur le bouton home ou le bouton on/off), puis, au lieu de slider avec le doigt sur l'écran, il suffit de laisser le doigt appuyé. En une seconde maxi, l'empreinte est vérifiée et si elle correspond à l'une de celles enregistrées par la machine, bascule vers la page d'accueil habituelle. Sinon, il faudra retenter. En cas de problème, il est toujours possible de rentrer un code qui doit être renseigné lors de l'initialisation de la machine.

Voici une vidéo présentant la séquence d'apprentissage d'une empreinte, puis dans la seconde partie, le déverrouillage par reconnaissance.

A l'usage et au quotidien, sollicité des dizaines de fois le système n'a jamais montré de difficultés à reconnaitre les doigts présentés, laissant passer les empreintes autorisées tout en bloquant les autres.

Très rapidement, au delà du déverrouillage rapide sans saisie de code, on apprécie particulièrement de ne plus avoir à saisir son mot de passe lorsque l'on achète ou télécarte une appli ou tout contenu iTunes (ceci d'autant plus si son mot de passe est long ou complexe à taper ...ce qui est conseillé) et un retour sur l'iPhone 5 sans la fonction est déroutant à partir de quelques jours.

Attention, précisons bien qu ce système, très fiable, est une barrière contre les curieux, une protection en cas de perte ou de vol qui bridera l'accès à la machine. Un simple code fera tout aussi bien ... D'ailleurs après plusieurs essais infructueux, c'est un code (obligatoirement saisi lorsque l'on met en route la reconnaissance, qui sera utilisé. Et bien entendu, cette protection pourra être contournée par des personnes très motivées. Mais ce n'est pas au quotidien que l'on est confronté à ce type de menaces, donc pour les gens qui ont un usage standard et une vie qui ne s'apparente pas à celle de James Bond, c'est un moyen de sécurisr sa machine en permanence en éliminant la barrière qu'était la saisie d'un code à chaque utilisation de l'iPhone.

Le gain est donc évident : ceux qui ne mettaient pas de code vont désormais sécuriser leur machine ceux qui en mettaient vont y gagner en confort. C'est un plus indéniable et l'on doit saluer la nouveauté et la réalisation brillante. Gageons que la concurrence va rapidement proposer des systèmes similaires, mais seront ils aussi discrets et élégants ? L'avenir le dira.

test-avis-iphone-5s-comparaison-5-5c-11.jpg

Conclusion

L'iPhone 5s est Une machine superbe, puissante comme jamais sans pour autant que cela ne laisse l'iPhone 5 (ou 5c) à la traine en terme de vitesse au quotidien car ce sont avant tout dans les gros jeux 3D ou lors de la génération de fichiers que la rapidité devient flagrante. Mais elle est là, elle ne demande qu'à s'exprimer et on peut être certain qu'avec le temps, ce sera de plus en plus plus sensible, en particulier lorsque les applications tireront parti du processeur 64 bits.

Par ailleurs, les fans de mesure personnelle et de fitnesss seront ravis de pouvoir profiter de leur machine et de ses capteurs sans pour autant lessiver la batterie à tout vitesse. Mais ce qui fait une véritable différence au quotidien, c'est le capteur d'empreintes digitales. Passer d'un iPhone protégé par un code à un déverrouillage juste par contact du doigt est bluffant d'efficacité. Résultat : ceux qui de mettaient pas de code vont enfin pouvoir verrouiller leur machine sans que cela ne soit un réel frein à l'utilisation et les autres qui avaient un code vont gagner en efficacité à chaque utilisation. Mais ce n'est pas tout, le téléchargement d'applications est grandement facilité par la validation par empreinte, l'achat aussi sur l'App Store et autres boutiques de musique, vidéo ou de livres (attention aux achats compulsifs ! ).

Faut-il craquer pour l'iPhone 5s ? C'est bien entendu très personnel, mais les possesseurs d'iPhone 5 ne doivent pas se sentir les premiers concernés (comme habituellement pour les déclinaisons "S" chez Apple) , le 5 était une machine fantastique et rapide, elle l'est toujours et la différence d'usage hormis l'empreinte digitale est très restreinte. Pour les possesseurs d'autres modèles, la taille de l'écran améliorée face au 4/4S, la vitesse indéniable et le confort du Touch Id peuvent tout à fait justifier le changement, encore plus pour les possesseurs de 4 ou antérieurs.

La différence avec l'iPhone 5c peut également poser des questions : vau-il mieux un 5s ou un 5c ? Si l'aspect coloré n'est pas mis dans la balance, l'iPhone 5s parait un investissement plus intéressant pour les différentes améliorations en particulier le capteur d'empreintes, ceci vaut le surcout d'une centaine d'euros.

Au final, on retiendra de cette cuvée 2013 qu'Apple a produit une version S qui grâce à l'ajout du capteur d'empreinte, va plus loin dans la nouveauté que les habituelles variations "S" vues auparavant, c'est une bonne nouvelle !

A voir également :


Vous aimez ? Partagez !