Le New-York Times raconte ici comment l'application Uber a mis en place un système permettant de conserver une information sur ses utilisateurs de l'application iPhone, même lorsque celle-ci a été supprimée. Pour éviter d'attirer l'attention d'Apple, le fonctionnement était volontairement désactivé sur la zone du campus d'Apple. Ce sont des utilisateurs d'autres sites qui ont mis au jour la pratique interdite.

En réponse, Tim Cook a convoqué le dirigeant d'Uber et lui a calmement mais clairement indiqué que soit il stoppait ce traçage, soit l'application était retirée de l'App Store. Supris et secoué, Travis Kalanick a bien entendu obtempéré. La disparition de l'appli Uber de l'App Store aurait signé un quasi arrêt de mort pour le service. ...

Pour ce qui est de ce traçage, il s'agissait selon cet article de TechCrunch à l'origine de repérer les iPhone qui avaient déjà vus une installation de l'application, même lorsque ceux-ci avaient été totalement restaurés comme neufs. La mise en place aurait été liée à la pratique de chauffeurs chinois qui profitaient d'un premier trajet offert aux nouveaux utilisateurs pour simuler des transports et augmenter artificiellement leur nombre de courses pour obtenir des bonus.

Depuis, une méthode conforme aux règles de l'App Store aurait été mise en place.

Vous aimez ? Partagez !