Voici un amendement qui n'est pas sans rappeler la vision d'Apple, ainsi qu'une certaine affaire ayant opposé le FBI à la société californienne l'an dernier, et lors de laquelle l'agence gouvernementale avait demandé à la firme de Cupertino de créer un logiciel permettant de débloquer l'iPhone 5c du tueur de San Bernardino.

Apple avait refusé pour garantir la sécurité des données des utilisateurs. Le FBI avait finalement abandonné les poursuites après avoir réussi à déverrouiller l'iPhone 5c et à accéder à son contenu grâce à une société tierce et mystérieuse.

Cet amendement stipule que les citoyens européens ont un droit à la vie privée, ainsi que leur famille.

De plus, l'UE affirme que cela devrait protéger le contenu des communications, mais également les métadonnées associées comme les numéros appelés, les sites web visités, la position géographique et autres données du même genre.

Avant d'être validée, cette proposition de l'UE devra être approuvée par le Parlement européen et revue par le Conseil européen. Il est toutefois probable que cet amendement ne puisse être appliqué à l'Angleterre après le Brexit.

Source

Vous aimez ? Partagez !