Selon les dires de VirnetX, la technologie VPN d'Apple, ainsi que les service FaceTime et iMessage violeraient des brevets VirnetX portant sur une technologie de création de VPNs.

Pour rappel, un VPN, ou réseau privé virtuel, est une technologie web souvent utilisée pour assurer une certaine sécurité et un anonymat sur Internet. Il permet notamment d'accéder à des contenus étrangers en se faisant passer pour un utilisateur du pays cible. Exemple, un utilisateur français de Netflix peut accéder au catalogue américain en passant par un VPN.

Ce n'est pas la première fois qu'un chasseur de brevets s'en prend à Apple, la firme de Cupertino a même affirmé en 2014, qu'elle était la cible préférée des chasseurs de brevets aux États-Unis.

Dans le passé, VirnetX avait dans un premier temps gagné un procès contre Apple pour une somme de 368,2 millions de dollars, mais la justice était revenue sur sa décision pour annuler la victoire de VirnetX.

Nul doute que ce chasseur de brevets espère cette fois-ci remporter le pactole, mais rien n'est moins sûr, car à l'opposé des startups qui n'ont pas les moyens de se défendre, Apple a de quoi répondre aux accusations, quels que soient les coûts.

Source

Vous aimez ? Partagez !