watchos-parkinson-detection.jpgDe plus en plus, l’Apple Watch se positionne comme un outil de santé préventive, par exemple en suivant en permanence le rythme cardiaque de l’utilisateur et en notifiant celui-ci quand le battement par minute est trop élevé au repos, ce qui peut être un signe précurseur de problème de santé. Nous avons d’ailleurs expliqué comment activer cette fonction dans cet article.

Et avec la prochaine version du système d’exploitation de la montre, qui sera disponible cet automne, watchOS 5, l’Apple Watch va pouvoir détecter et mesurer l’évolution des symptomes liés à la maladie de Parkinson. Explications !

Au cours d’une session dédiée aux développeurs pendant la WWDC 2018, des ingénieurs Apple ont expliqué aux développeurs qu’ils ont conçu une nouvelle API dédiée aux troubles du mouvement.

Cela va permettre à la montre de suivre tout au long de la journée les différents mouvements de l’utilisateur et détecter deux mouvements en particulier qui sont liés à la maladie de Parkinson, à savoir les tremblements au repos, mais aussi les frétillements qui peuvent être causés par les médicaments censés stopper les tremblements.

Habituellement, les patients doivent être testés dans des hôpitaux et cliniques pour détecter ces symptômes, mais avec watchOS 5, ces symptômes peuvent être suivis au quotidien, ce qui permet de donner une meilleure vue de l’état de santé du patient et de l’évolution de la maladie.

Avec cette nouvelle API, les chercheurs et développeurs pourront concevoir des applications pour mesurer et suivre ces troubles du mouvement liés à la maladie de Parkinson.

La firme à la pomme oriente de plus en plus son Apple Watch comme outil de santé préventive, mais pas seulement, et c’est plutôt une bonne nouvelle pour les utilisateurs.

À lire également notre résumé de la conférence de la WWDC 2018, ainsi que tous nos articles iOS 12 ici, dont les suivants :

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :