Nous vous informions hier que les problèmes de 3G de l'iPhone venaient sûrement de sa puce Infineon dédiée.

Alors info ou intox, les discussions étaient houleuses dans les commentaires pour savoir si oui ou non il y avait problème, si changement hardware ou software allait être retenu par Apple pour pallier à ce problème : il semble que cela soit la deuxième solution qui ait été retenue.

Selon Business Week, de nouvelles sources s'accordent pour dire que le problème vient bien de la puce Infineon. Et ces mêmes sources ajoutent: "Apple devrait sortir un patch à la fin septembre, si ce n'est à la fin du mois d'Aout, pour résoudre ce problème. Apple et Infineon sont actuellement en train de tester ce patch".

Maintenant, le débat à beau s'être recentré autour de la puce, les pro-hardware et pro-software n'arrivent pas à trouver un terrain d'entente.

Certains disent que le problème viendrait d'Apple qui aurait programmé la puce de manière trop optimiste. Le seuil de bande passante demandé pour être sur le réseau 3G serait trop élevé que ce qu'il devrait être.

L'avantage est qu'une fois sur le réseau 3G, la connexion est robuste. Mais le défaut, c'est que dès que l'on s'éloigne de la zone 3G, l'iPhone repasse en Edge alors qu'il pourrait être encore en 3G si le seuil fixé par Apple était moins élevé. Et cela expliquerait peut être aussi le fait que la 3G tire autant sur la batterie.

En Europe, le réseau 3G est plutot de bonne qualité donc la situation n'est pas critique. Mais aux USA et d'autres pays, la 3G est assez récente et donc, le réseau n'arrive pas à repondre à la demande si trop de connexions arrivent simultanément.

D'autres pensent plus simplement que c'est un problème hardware, situé entre l'antenne et l'amplificateur, et qui donc ralentirai la connexion.

Quoi qu'il en soit, un patch est bien route dans les semaines à venir.

infineon-logo.jpg