Suivez-nous

Mac

Comparatif iMac vs iMac Pro : quel est le meilleur ordinateur de bureau tout-en-un chez Apple ?

Très similaire à l’iMac originel, l’iMac Pro n’est pas que plus cher : il dispose aussi de composants différents qui lui permettent d’être plus puissant sur le papier. Mais qu’en est-il en réalité ? Pour le savoir, il suffit de se pencher sur la fiche technique de chaque appareil afin d’en découvrir les atouts respectifs. Au final, seuls certains profils verront une réelle opportunité à opter pour le modèle Pro.

Il y a

le

Comparatif iMac vs iMac Pro
© iPhon.fr

L’iMac tel qu’on le connaît aujourd’hui n’a commencé à être commercialisé avec son design définitif qu’en 2007. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts et le succès de cette gamme est tel qu’une édition plus prestigieuse -dotée d’un suffixe Pro évoquant son caractère très premium- est arrivée sur le marché près d’une décennie plus tard. La première différence notable entre les deux, frappante dès le premier regard, c’est leur couleur : là où l’iMac (tout court) est gris clair avec un contour noir autour de l’écran, l’iMac Pro est beaucoup plus foncé et reprend les codes de la tablette iPad éponyme. Mais les éléments qui permettent de comparer les deux ordinateurs ne s’arrêtent pas là…

Format : une seule taille pour l’iMac Pro

En effet, là où l’iMac peut aussi être configuré avec une dalle de 21,5 pouces, l’iMac Pro ne dispose que d’un modèle 27 pouces. Le design, quant à lui, reste identique, mais les dimensions sont donc logiquement plus imposantes avec l’écran le plus grand : comptez 65 x 51,6 cm contre 52,8 x 45 cm pour le plus petit. Par ailleurs, la masse à transporter lors de chaque installation change aussi : là où l’iMac Pro fait (en moyenne et en fonction du choix des composants) 9,7 kg, l’iMac 27″ s’en tient à près de 9,42 kg ou autour de 5,6 kg pour le 21″.

iMac Pro

© Apple

Pas les mêmes accessoires

C’est surtout l’aspect extérieur qui permet à l’iMac Pro de se démarquer de l’iMac, et pour cause : il vise un public bien plus aisé, adepte des tarifs élevés pratiqués par Apple en comparaison de la concurrence. Beaucoup choisiront ainsi cette version pour satisfaire davantage un sentiment d’appartenance lié à l’image de marque très qualitative de la firme plutôt que juste pour le matériel, sensiblement similaire à  l’iMac classique.

Une stratégie également opérée pour les accessoires, puisque le clavier -avec touches numériques intégrées- Magic Keyboard, le pavé tactile Magic TrackPad et la souris Magic Mouse sont vendus dans la même teinte noire caractéristique de l’iMac Pro mais uniquement avec ce modèle. Là où ceux qui optent pour l’iMac doivent se contenter du blanc.

Acheter l’iMac Pro

Comparatif iMac vs iMac Pro : quel est le meilleur ordinateur de bureau tout-en-un chez Apple ? 3

© Apple

Lequel est le plus puissant ?

Pas besoin d’y aller par quatre chemins : l’iMac Pro peut être plus performant que l’iMac 27″. En effet, il est équipé d’un processeur Intel Xeon W de dix-huit coeurs cadencé à 2,3 GHz (dont le mode Turbo Boost permet de grimper à 4,3 GHz) épaulé par 256 Go de mémoire vive ECC DDR4 à 2 666 MHz dans sa configuration maximale. Celle-ci inclue aussi une carte graphique Radeon Pro Vega 64X avec 16 Go de mémoire HBM2 ainsi qu’un SSD de 4To.

L’iMac, en revanche, s’en tient tout au plus aux pièces suivantes :

  • CPU Intel Core i9 de neuvième génération octocore cadencé à 3,6 GHz (contre 5 GHz avec le Turbo Boost)
  • 64 Go de RAM DDR4, le fournisseur étant le même que l’iMac Pro ici aussi
  • GPU Radeon Pro Vega 48 avec 8 Go de mémoire HBM2
  • SSD de 2 To ou espace de stockage Fusion Drive de 3 To

Par ailleurs, même si c’est anecdotique, l’iMac fonctionnerait sans accroc jusqu’à 3 000 mètres d’altitude, contre 5 000 m avec l’iMac Pro. Difficile toutefois de savoir quels utilisateurs autres que les scientifiques y verront un réel avantage.

Apple iMac

© Unsplash / Tetsuya Tomomatsu

Écran : l’iMac fait généralement moins bien

Là où la dalle de 27 pouces de diagonale de l’iMac Pro propose une définition 5K d’office (5 120 x 2 880 pixels) avec prise en charge d’un milliard de couleurs, l’iMac basique se « limite » à la 4K. À vrai dire, mis à part les graphistes ou les amateurs de septième art soucieux du détail, peu y verront un inconvénient mais l’écart est notable surtout à cette échelle. Pour le reste, pas de vraie différence : les deux machines prennent en charge plus d’un milliard de couleurs chacune, et la luminosité atteint 500 nits ce qui devrait permettre de travailler peu importe l’éclairage.

macOS

Tout comme l’iMac, l’iMac Pro tourne grâce au système d’exploitation macOS. Sa dernière version, Big Sur, signe un relooking majeur de l’interface avec de nouvelles icônes, une disposition repensée des menus et des barres d’outils ou encore l’arrivée du Centre de Contrôle et le groupement des notifications par application. Ici, à la manière des portables iPhone 11 Pro et iPhone 11 Pro Max, chaque appareil a accès aux mêmes fonctionnalités. Par ailleurs, on sait que les iMac sont supportés pendant six ans seulement en moyenne, alors que les iMac Pro étant bien plus récents, leur cycle de renouvellement reste inconnu : il n’a pas été communiqué par Apple pour le moment.

Acheter l’iMac Pro

macOS 11 Big Sur

macOS 11 Big Sur © Apple

Audio

Disons-le clairement : si vous appréciez les basses rondes et puissantes, le plus judicieux sera de vous équiper d’une enceinte de qualité ou d’écouteurs sans fil comme les WF-1000XM3 conçus par Sony. Mais en cas de dépannage, la gamme iMac est évidemment livrée avec des haut-parleurs : on en compte ainsi deux sur le modèle originel, et quatre sur l’iMac Pro. Le sous-traitant en charge de leur production n’est pas précisé, mais le son des ordinateurs Apple est généralement fiable et clair. Quant aux microphones, il n’y en a qu’un seul sur l’iMac mais l’iMac Pro en a quatre également : les conversations à plusieurs comme durant les visioconférences en seront facilitées.

Moins de connectiques avec l’iMac classique

Un autre atout de taille de l’iMac Pro face à l’iMac concerne le nombre de prises qu’il propose à l’arrière de sa coque en aluminium recyclable : un quatuor de ports USB 3, le même nombre de fiches USB-C (Thunderbolt 3), un port Ethernet, un lecteur de carte SDXC et un jack 3,5 mm. L’iMac n’intègre lui que deux USB-C : les installations complexes nécessiteront donc l’achat d’un hub, mais la certification MFi mise en place par un programme de labellisation d’Apple une quinzaine d’années auparavant garantit de trouver des solutions compatibles et sans danger chez la plupart des revendeurs.

iMac

© Apple

Réseau : un meilleur débit (de peu) avec l’iMac Pro

L’iMac et l’iMac Pro sont évidemment vendus avec une puce Wi-Fi, capable de communiquer grâce aux standards 802.11 a/ac/b/g/n. Le débit filaire atteint pour sa part 10 Gigabit avec l’iMac Pro, qui peut envoyer et recevoir des données avec le Bluetooth 5.0. Aussi appelé Low Energy, celui-ci consomme moins que les générations précédentes, sauf les plus récentes dont la version 4.2 de l’iMac classique. En résumé, les différences entre les deux ordinateurs sont ici minimes et mis à part certains profils professionnels nécessitant des débits ultrarapides, peu d’internautes choisiront ici l’iMac Pro en comparaison de l’iMac.

Acheter l’iMac Pro

Conclusion : iMac vs iMac Pro

Alors, qui de l’iMac ou de l’iMac Pro est le modèle qu’il vous faut ? Les caractéristiques des deux produits se rejoignent à première vue, mais le design de l’iMac Pro ainsi que ses accessoires uniques lui permettent de sortir du lot, notamment auprès du public adepte de la continuité pour qui cet aspect, emblématique de la marque à la pomme, est un argument de sélection.

Autrement, la fiche technique sait aussi départager le duo : l’iMac Pro dans sa configuration la plus chère devient ainsi un monstre de puissance capable de mesurer au Mac Pro, tandis que l’iMac, plus simple, se destine aussi aux particuliers : les familles l’apprécieront pour son coût plus abordable qui ne lésine pas pour autant sur les détails technologiques. Et à l’intérieur, peu importe l’édition, on compte toujours sur des processeurs ultra-performants et de la mémoire vive extensible.

Quant au prix, il débute à 5 499 euros pour l’iMac Pro mais peut monter jusqu’à près de 18 000 euros en choisissant les licences de Logic Pro X et Final Cut Pro X et les meilleures pièces.

Enfin, l’iMac de 21,5 pouces est l’option la plus économique : il est vendu dès 1 299 euros, soit moins cher que certains portables de la même marque.

Acheter l’iMac Pro

iMac

1299
9.5

Note globale

9.5/10

Dernières news

Les bons plans