Suivez-nous

Apple

Apple Car : le point sur les rumeurs concernant la voiture connectée

Parmi les principaux projets secrets de Cupertino, l’Apple Car s’annonce sans hésiter comme le plus ambitieux de la décennie. Entre rumeurs et brevets, tentons d’en apprendre plus sur la voiture électrique supposée.

Publié le

 

Par

Apple Car
© Electrek

1 – Date de sortie

Selon les analystes qui planchent sur le sujet depuis les premières rumeurs, l’Apple Car était à l’origine planifiée pour 2024 au mieux, 2025 au pire. Mais il s’agit là d’informations publiées il y a plusieurs années maintenant, or le calendrier des experts relayé dans la presse spécialisée ne semble pas avoir été mis à jour depuis. Pourtant, comme nous le verrons plus tard, le projet Apple Car semble avoir pris du plomb dans l’aile, que ce soit au niveau des ressources humaines ou de la production.

Viser un à trois ans semble donc, clairement, beaucoup trop avancé pour nous. Dire que l’Apple Car sortira dans les années 2020, peut-être, mais une présentation lors de la première moitié de cette période paraît no brainer. Comme souvent avec Apple, il faudra tout d’abord obtenir une preuve de validation du concept de la part du marché avant même qu’un éventuel prototype ne soit dévoilé aux médias. C’est également ce qui fait encore botter en touche l’iPhone pliable évoqué par certains et dont l’existence n’a pas non plus été confirmée pour le moment. Idem pour le casque de réalité mixte hypothétiquement signé Apple.

2 – Fiche technique supposée de l’Apple Car

Rentrons maintenant dans le détail. De quoi sera faite la fameuse Apple Car, si tant est que c’est ce nom que lui attribueront ses créateurs ? Probablement de métal et d’autres matériaux aux finitions premium, sans hésiter. Le design extérieur serait qui plus est résolument singulier, comme le fabricant a déjà su le faire avec ses différents modèles d’AirPods. Clairement, le véhicule devra être facilement identifiable et doté d’une carrosserie minimaliste, mais sans être avant-gardiste.

Au-delà du design, c’est aussi sous le capot que tout se jouera. Ici, en revanche, on botte en touche : la plupart des rumeurs évoquent le cas des fonctionnalités mais pas des composants. Comme nous serons sur du haut de gamme toutefois, les résultats et la tenue de route devraient s’accorder avec ce positionnement. Mais il est encore bien trop tôt pour parler du moteur, du châssis ou bien de la transmission.

Apple Car concept

un concept d’Apple Car © Supercar Blondie

Sans doute, Apple saura cependant offrir une expérience tous publics dans l’habitacle avec des écrans, des haut-parleurs de qualité et des sièges très confortables. Le conducteur n’aura probablement pas à quitter la route des yeux pour déclencher la moindre action : tout sera accessible d’un mouvement du poignet. Bien sûr, rappelons que tout ceci reste de l’ordre de la prédiction à ce jour : ni Apple ni aucun partenaire n’a validé la moindre fuite pour l’instant.

Avec ceci, sans grande surprise l’Apple Car sera 100% électrique. Disposant déjà d’un Apple Park propulsé de fond en comble par des énergies renouvelables, on voit en effet mal comment le groupe créé par Steve Jobs et avec Lisa Jackson à la tête de son département environnement ferait autrement. Pour rappel, les ambitieux du vendeur de nos iPhone sont de passer au zéro émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. C’est impossible avec une voiture thermique et polluante. Mais comme l’expliquait notre confrère Romain Vitt dans un autre dossier chez Presse-citron.net, il faudra pour ceci des infrastructures adaptées. Or, ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, ce qui confirme une fois de plus que l’Apple Car est encore loin de toute commercialisation.

Apple circuit

le circuit (pas si) secret d’Apple aux États-Unis © Apple

Pour en finir avec le matériel, sachez que l’Apple Car sera aussi -au moins en partie- autonome. Nous savons déjà sans la moindre hésitation que le fabricant sait maîtriser de telles technologies. En effet, aux États-Unis la législation impose à ceux qui testent des systèmes de conduite sans chauffeur de déclarer régulièrement les résultats de leurs essais sur le bitume auprès des autorités compétentes. C’est ainsi que des documents officiels détaillent précisément combien de pilotes travaillent pour Apple et combien de ses véhicules intelligents sont en opération. Une enquête a même démontré que la firme aux trois mille milliards de dollars de capitalisation s’est offert une gigantesque piste d’essai en plein cœur du désert, outre-Atlantique.

3 – L’accent mis sur les services

Ce qui a tout l’air d’être certain, par contre, c’est que l’Apple Car va tout faire pour nous proposer une expérience digitalisée aussi fournie qu’avec les autres produits de la société de Tim Cook. On peut donc d’ores et déjà s’attendre à l’intégration de tous les autres services mobiles de l’entreprise comme Apple Music, Messages ou encore la gestion des clés de voiture via Cartes. Tesla, avec le grand affichage de 17 pouces de ses propres automobiles, est le parfait exemple à suivre.

carplay

CarPlay dans quelques mois © Apple

Lors de la dernière Worldwide Developer Conference, Apple a également présenté la première véritable révolution de CarPlay. Son système d’exploitation, déjà disponible chez de nombreuses marques comme Jeep, Audi ou Peugeot, va ainsi bientôt pouvoir gérer plusieurs écrans à la fois et s’adapter à tous les tableaux de bord. Au-delà des fonctionnalités déportées de l’iPhone, ce sera aussi l’interface dédiée au contrôle du véhicule avec la climatisation, les phares, la jauge d’essence, la vitesse, etc.

Ceci nous amène à un troisième point concernant les services : l’Apple Car pourrait n’être, en fait, qu’un simple logiciel. Pas de voiture en dur donc, mais un programme à la Windows qui serait vendu sous licence aux constructeurs tiers. Simplement pour le divertissement ? C’est peu probable. Non, les analystes penchent plutôt pour la proposition de valeur avec de l’intelligence artificielle sur le toit. Celle-ci pourrait prendre à la fois la forme d’un système embarqué de type LiDAR et d’une AI sur mesure. Sachant que l’Apple Car sera aussi bardée de capteurs de tous les côtés, comme ses congénères de chez Waymo déjà actifs chez le grand public.

Car Key

Apple permet déjà de déverrouiller votre BMW avec votre iPhone © Apple

4 – Quels sous-traitants pour l’Apple Car ?

Malheureusement, à ce jour personne ne sait qui se chargera vraiment de la conception de l’Apple Car. Une chose est sûre, toutefois : si Apple devrait bel et bien préparer l’expérience utilisateur et l’interface, la firme ne devrait prendre part qu’en partie au design industriel. À minima le géant californien se chargera de l’intérieur, au mieux des acteurs historiques du marché automobile concevront la propulsion en collaboration avec lui.

Mais il n’y a aucune chance pour qu’Apple produise elle-même la voiture ou l’ensemble de ses composants : question de budget, de timing et de technique. Pour ce faire, l’Apple Car y préférera des sous-traitants. Ci-et-là, les bruits de couloir ont notamment évoqué le cas de Nissan, de Kia ou encore de Magna voire même de BMW. Mais ce sera pour le gros du travail, car l’assemblage serait peut-être confié à Foxconn, partenaire historique de la Pomme, sans compter des pièces détachées dont la production sera dispatchée entre plusieurs fournisseurs différents comme OSAT.

Tesla écran de bord

le grand tableau de bord des Tesla © Unsplash / David von Diemar

5 – Du remue-ménage en interne

Malgré tout ces détails, vous l’aurez compris, nous ne pouvons pas encore connaître de chiffres précis sur l’Apple Car. Ceci, également car son équipe se tient au secret absolu concernant ce projet, strictement confidentiel. De toutes récentes actualités tendent à prouver que les dirigeants de l’entreprise se sont déjà réunis pour parler de la voiture autonome, mais nous n’en saurons pas plus.

En tout cas, ce n’est pas demain la veille que le véhicule montrera le bout de son nez. Le développement aurait en effet pris de sérieux retards suite à une gestion difficile des recrutements, à de nombreux débauchages entre concurrents et à des vols de propriété intellectuelle par la compétition. Mais certains collaborateurs tiers assurent avoir déjà été contactés par Apple pour parler plans… Ce n’est donc qu’une question de temps avant que la machine ne se mette en route sérieusement !

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.3 / 5
521 avis

Nos sites : 01net | Journal du Geek | Presse-citron
Copyright © 2024 iPhon.fr

Apple, le logo Apple, iPod, iTunes et Mac sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iPhone et MacBook Air sont des marques déposées d’Apple Inc. MobileMe est une marque de service d’Apple Inc iPhon.fr et son forum ne sont pas liés à Apple et les marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.