Cette étude, effectuée auprès de 1 600 développeurs d'Amérique du Nord et d'Europe, montre qu'iOS reste la plateforme privilégiée par les développeurs.

Ainsi, 35% d'entre eux choisissent d'abord l'iPhone là ou les smartphones Android représentent eux 27 % des choix initiaux.

Néanmoins, on trouve désormais plus de développeurs qui produisent des apps pour Android ( 84 % ) que pour iOS ( 77 % ).

Du côté des tablettes, l'écart est encore plus faible puisque les développeurs travaillent en priorité pour chaque plateforme dans des proportions très proches (autour de 10 %) et là aussi, le nombre de développeurs qui se tournent vers Android est plus conséquent avec 75 % d'entre eux contre 69 % pour iOS.


forrester.jpg


L'étude ne s'arrête pas là et livre d'autres informations. Selon les résultats, les développeurs répartiraient leurs efforts de la manière suivante : 41 % sur des applications natives, 46 % pour des applis "web" mobiles et 24 % pour des apps hybrides intégrant des vues "web".

Si pour le moment, la meilleure monétisation offerte par la plateforme iOS permet à Apple d'avoir des applications en première intention sur iPhone et iPad , avec un parc de machines sous Android tournant autour de 80 % de parts de marché des smartphones, cette domination s'érode peu à peu et pourrait s'effacer dans les années à venir.


source


Vous aimez ? Partagez !