Suivez-nous

Actualités

Apple a bien eu son brevet sur le multi-touch

Il y a

le

brevet-apple.pngApple
avait laissé sous entendre que la firme pourrait poursuivre ceux qui
enfreignent ses brevets
. On
en avait parlé ici
et le Palm Pre semblait
visé.

Pour cause, la veille de cette annonce, le brevet relatif
au multi-touch__, la technologie que Palm propose également pour son nouveau
mobile, avait été attribué officiellement à Apple.

Pour les curieux,
tout est là
 !

Alors, suites juridiques ou pas ? A voir !

Source

Apple a bien eu son brevet sur le multi-touch 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4
NOTE

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

17 Commentaires

17 Commentaires

  1. MOITEM

    28 janvier 2009 à 4 h 29 min

    le multitouch est également utiisé ar asus sur le eeepc 901.
    on peut zoomer dezoomer comme avec l’iphone.
    procés à asus aussi??

  2. mustang766

    27 janvier 2009 à 22 h 56 min

    Apple veut le monopole sur les technologies d’avenir… c’est pas fairplay,
    et ça risque de brider la concurrence.

    Le côté pervers d’ Apple.

  3. Kiki

    28 janvier 2009 à 0 h 16 min

    Il n’est ici que question d’argent, apple aura entre 1 et 10% des recettes
    liées aux 3 marques citées précédemment sauf complications juridiques.

    Si il y a ne serait-ce qu’une once de différence entre la base de multi
    touch de ces 3 marques, le brevet ne sera pas pris en compte du point de vue de
    la loi.

    CF les écrans LCD qui avait été découvert par le commissariat de l’étude
    atomique dans les années 90, samsung a sorti le sien vers 2000 il me semble,
    toutes les marques ont suivi. Le Brevet avait été oublié, les enveloppes bien
    garnies ont défilé ensuite une fois le brevet remis sous les projecteurs.

  4. Kiki

    27 janvier 2009 à 22 h 07 min

    C’est à Apple de négocier avec la concurrence qui utilise son brevet.
    Généralement sous forme d’un % du chiffre d’affaires engagé ou d’une enveloppe
    sous la table.

    Si ces 2 méthodes ne fonctionnent pas, une procédure juridique est mise en
    place pour trancher.

  5. expertt

    27 janvier 2009 à 22 h 05 min

    Cela veut dire qu’il faut payer une certaine somme a Apple pour l’utiliser
    ou que cela est tout simplement interdit sous peine de poursuites ?

  6. mustang766

    27 janvier 2009 à 22 h 32 min

    Ca ferait donc 3 mobiles susceptibles d’être impacté :

    Le BlackBerry Storm
    Le Meizu M8
    Et le nouveau Palm !

  7. Renton

    27 janvier 2009 à 23 h 24 min

    On verra bien ce que ça va donner mais c’est un peu dègue se genre de brevet
    je trouve. A une époque Microsoft voulais breveter le clic droit. Imaginer la
    merde que ce serait maintenant, si seulement le système le moins abouti du
    marché avait le clic droit, commande effectuer ultra souvent sur un
    ordinateur…
    Il voulait aussi breveter la barre de défilement sur une fenêtre…

  8. Vincent

    27 janvier 2009 à 23 h 50 min

    D’un autre côté ce genre de choses favorise l’innovation plutot que la
    simple copie …

  9. Manu

    27 janvier 2009 à 23 h 02 min

    Y me semble que Palm avait pas mal de problème et que le nouveau modèle
    était un peu leur sauveur, là ils sont super mal !

  10. WillZeTriCksTa

    27 janvier 2009 à 23 h 32 min

    ben ouais mais bon, si c’est eux qui l’on inventé, c’est normal que tout le
    mérite leur reviennent!

  11. p6ril

    28 janvier 2009 à 13 h 35 min

    si ça se trouve le brevet d’Apple s’applique aux téléphones et Palm sortira
    un brevet pour les PDA …. laissez les juristes se débrouiller tant que nous
    bénéficions des technologies à la limite on s’en balance … ceci dit la notion
    de brevet est très pénalisante juridiquement et en particulier pour tout les
    efforts open source …

  12. luigi

    28 janvier 2009 à 6 h 15 min

    je n’ai pas d’iphone mais je suis l’actualité de l’iphone.

    Je trouve que apple va trop loin j’ai l’impression qu’il ont peur de la
    concurrence donc ils font leur possible pour que Palm entre autre ne les
    concurrence pas enfin moi je le vois comme sa et sa m’enerve un peu quand même.
    Je sens que le nouveau Palm est vraiment le nouveau serieu concurrent 🙂

  13. GrumZ

    28 janvier 2009 à 9 h 39 min

    Apple ne fera pas taire la concurence à moins que cela ne les pénalise
    directement.
    Contrairement à Microsoft, Apple est bien plus à l’aise dans un environnement
    concurentiel car cette concurence lui sert en général de faire-valoir. Au
    contraire Microsoft ne joue pas sur le gap technologique mais sur l’absence de
    concurence qui évite toute comparaison qui lui nuirait gravement (ex: pub I’m a
    Mac)

    Apple apprend juste de ses erreurs passés où des histoires de brevet et
    autres copyrights sur ces avancées technologiques lui ont couté le marché de
    l’informatique personnelle. Ils avaient donné tous les droits à microsoft sur
    leur techno d’interface graphique en échange de 2ans d’exclu d’Excel sur
    Mac.

    Apple ne compte pas attaqué Palm pour le moment car il lui sert à diviser le
    reste du marché de la concurence. Le fait que ceux qui ne veulent ou peuvent
    pas se procurer un iphone se répartisse sur tous les autres modèle (windows
    mobile, symbian, android, palm), dilue leur part de marché face à Apple.

    Pour les anglophile, vous pouvez en savoir plus en lisant l’article suivant
    :

    http://www.roughlydrafted.com/2009/

  14. Enalya

    28 janvier 2009 à 11 h 50 min

    L’écran tactile à un point n’est pas breveté, je ne vois pas pourquoi un
    écran tactile à plusieurs points a plus de légitimité.
    C’est comme si je demandais un brevet pour un triple cliques, ou sur un écran
    tactile en 3D (triangulaire, rond, etc…).
    Le procédé doit pouvoir être breveté, pas l’idée en elle-même, ça n’a pas de
    sens…

  15. False

    28 janvier 2009 à 12 h 59 min

    Surtout que Microsoft (ce n’est qu’un exemple) a créé du multitouch bien
    avant Apple avec Surface…..

  16. BR

    28 janvier 2009 à 14 h 13 min

    L’interface tactile de l’iPhone est elle originale (au sens d’une invention
    originale, comme put l’être celle des écrans plats) ?

    Si oui, il est indispensable de breveter cette interface. Il s’agit de la
    plus élémentaire des précautions pour une invention révolutionnaire. Rappelons
    qu’avant l’iPhone, une interface tactile comparable n’existait pas, et que
    c’est bien l’exemple d’Apple qui a inspiré les nouveaux Palm, Blackberry etc..
    L’iphone a créé une rupture technologique évidente, qui mérite d’être protégée
    par un brevet.

    Apple peut tout à fait décider de ne pas accorder de licence de brevet sur
    cette interface. Il n’a aucun intérêt à le faire : dans cette hypothèse, les
    concurrents d’Apple feront tout pour détruire le brevet; soit en démontrant
    qu’il a été accordé à tort, soit en brevetant une interface semblable, mais
    suffisamment différente pour ne pas être couverte pas le brevet. Personne n’a
    intérêt à entrer en guerre (sauf les avocats des sociétés en question); donc
    tout le monde se mettra d’accord sur une licence de brevet qui sauvegarde les
    intérêts de l’inventeur (Apple) comme des titulaires de la licence.

    C’est le B.A. BA du business. Si Apple n’avait pas protégé son invention, ce
    un concurrent aurait déposé un brevet sur une interface tactile semblabe à
    celle de l’iphone, et les conséquences auraient été potentiellement
    catastrophiques pour Apple.

    Bien sûr, dans un monde idéal, les brevets n’existeraient pas; et n’importe
    quelle innovation serait copiée immédiatement par des chinois ou des coréens
    qui écouleraient des clones de l’iphone à bas prix.

    Mais je ne suis pas sûr que dans ce monde là, Apple ait le moindre intérêt à
    créer un iphone, puisqu’il ne retirerait absolument aucun bénéfice de ses
    innovations.

  17. jayjay

    28 janvier 2009 à 14 h 33 min

    si apple n’avait pas déposé de brevet personne ne l’aurait eu, car à ce
    moment-là en commercialisant l’iphone apple aurait détruit la nouveauté d’une
    telle invention.

    quoi qu’il en soit je vois bien apple ne pas vouloir licencier son brevet
    pour quelque temps histoire de prendre suffisamment d’avance, mais pas trop
    histoire de ne pas trop inciter les concurrents à trouver un autre procédé
    arrivant au même résultat

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *