Suivez-nous

Accessoires

Apple a beau avoir créé l’Apple Card, ce n’est pas une banque !

Goldman Sachs met les points sur les i : ce n’est pas parce qu’Apple s’est occupé du design, du marketing et du produit que la firme opère la majorité des services qui y sont associés.

Il y a

le

Apple Card
© Goldman Sachs / Apple / iPhon.fr

Si ce n’était pas évident pour vous, sachez que Stephen Scherr, le CFO de la banque américaine, pense qu’il est important d’éclaircir ce point crucial dans la vision que les consommateurs et la justice peuvent avoir de la carte bancaire co-créée avec Apple. Car même si les deux partenaires à l’origine de cette nouveauté sont crédités lors de l’achat, la limite peut paraître floue pour certains.

C’est un analyste de marché qui a choisi d’interpeller Goldman Sachs (GS) à ce sujet lors de sa dernière présentation de revenus, destinée à donner des informations importantes sur sa santé économique à ses investisseurs ou ses clients. Un événement similaire à celui que Cupertino organise le 28 janvier prochain.

Pourquoi de telles précisions ?

Si le directeur financier du groupe a choisi de répondre de cette manière, c’est probablement car les inquiétudes du chercheur qui lui a posé la question sont justifiées. En effet, Apple a l’habitude de démocratiser des solutions auprès du grand public, et celui-ci est souvent moins informé que les early adopters quand il s’agit de bien connaître toutes les caractéristiques des offres auxquelles ils souscrivent.

Et quand on parle de compte bancaire, les enjeux sont loin d’être les mêmes qu’avec des produits ou services plus classiques. Ainsi, comme les assurances, il s’agit d’un secteur d’activité bien réglementé. Il s’agit par exemple de collecter des dettes auprès d’utilisateurs peu méticuleux. Et cette activité, il faut se l’avouer, est régulièrement mal gérée par les GAFAM…

Facebook

© iPhon.fr

Il suffit de prendre l’exemple de Facebook, qui ne collecte pas les arriérés de certains entrepreneurs qui ont mal renseigné leur moyen de paiement sur le Business Manager. Ou encore d’Amazon, qui est souvent la cible de bon nombre d’escroqueries dont certaines sont parfois mises à jour, avec des arnaques à plusieurs millions d’euros. Il ne faudrait donc pas que les clients d’Apple pensent eux aussi pouvoir filouter avec une banque…

Surtout quand on sait que le slogan de l’Apple Card est littéralement « créé par Apple, pas par une banque« . On est ainsi face à l’ancien monde corporate qui s’oppose aux nouvelles méthodes de travail telles que celles de startups. Dans le premier, les risques sont calculés et minimisés, mais les chances de succès à long terme et l’innovation ralentie. Dans le second, on se met davantage en danger mais le potentiel de croissance est décuplé et on va même jusqu’à capitaliser sur des erreurs pour les monétiser, comme c’est par exemple le cas de Snapchat qui a décidé de ne pas lutter contre les screenshots… En les transformant en notification.

Apple a beau avoir créé l'Apple Card, ce n'est pas une banque ! 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans