Suivez-nous

Apple Watch

Apple Watch Edition : le secret de l’or Apple, dur et malin !

Il y a

 

le

 

apple-watch-or-18-carats-prix.jpgL’Apple Watch dans sa version
"Or", ou édition comme nommée par Apple est au cœur de toutes les rumeurs
lorsqu’il s’agit d’évoquer la gamme de prix. On devrait d’ailleurs en savoir un
peu plus sur le sujet
lors de la conférence de ce soir
.

Mais Apple, connu pour ses produits informatiques, ses écrans et son design,
a développé au fil des années des compétences dans le domaine des matériaux. On
se souvient notamment du
fameux "Liquid metal"
, un alliage aux propriétés uniques.

En ce qui concerne l’Apple Watch, là aussi Apple a innové dans un domaine
qui n’est à priori pas vraiment le sien à l’origine : la société de Tim
Cooks a inventé son propre alliage d’or 18 carats ! Et
celui-ci présenterait deux avantages conséquents :

C’est dans le Financial Times que Jony Ive a indiqué qu’Apple avait
innové en ce qui concerne l’alliage d’or utilisé. Selon lui,
les molécules de l’alliage d’Or made in Apple sont plus "proches les unes des
autres", cela rend l’alliage deux fois plus dur que le
classique
.

Alors certes, on peut se féliciter d’avoir une montre deux fois plus
résistante que les autres, mais est-ce vraiment nécessaire ? Après tout,
les montres en or existent de longue date…

Mais il pourrait y avoir un autre secret derrière cet alliage, lié à la
définition de ce qu’est un or 18 carats.

apple-watch-or-18-carats-prix-2.jpg

Un spécialiste du domaine explique sur son site
que la manière de créer cet alliage permettrait de réduire la quantité d’or
nécessaire par 2. Et pourtant, cela ne devient pas de l’or 9 carats …
Compliqué ? Pas tant que ça, c’est une question de masse volumique et de
densité.

En fait le nombre de carats est mesuré par le rapport en or face aux autres
atomes de l’alliage : 18 carats correspond à 75 % d’atomes d’or versus le
reste, le tout mesuré en grammes.

Et c’est là ou intervient un brevet d’Apple, qui fabriquerait un alliage
(dit "Metal matrix composite", voir wikipedia là) dont
les 25 % d’atomes (non or) sont occupés par un matériau qui prend plus
de place que les atomes habituellement utilisés
(même masse absolue
mais plus de 25 % de l’espace occupé). Cela permettrait à volume constant, à la
fois de "serrer" plus les 75 % d’atomes d’or (dureté) et de réduire la
quantité absolue d’or nécessaire
.

Toujours pas clair ?

La démonstration
et les calculs sont là
et
le brevet ici
😉

En pratique, l’alliage réalisé par Apple n’est pas classique : au lieu
de mélanger l’or pur avec un mélange d’argent, de cuivre et autres métaux
permettant de le durcir, Apple utiliserait des particules de céramique de
faible densité.

Résultat, dureté et quantité d’or moindre. Un double gain
pour l’utilisateur, si ceci est reporté dans le prix. Mais pas
seulement.

En effet, des calculs basés sur des ventes (très optimistes sans doute) de 1
million de montres Apple Watch edition par mois, montrent qu’Apple
prendrait un poids particulièrement important
sur le marché de l’or
mondial. Ainsi, sur la base d’un alliage classique 18 carats, cela
représenterait 750 tonnes d’or par an, soit environ un tiers de la production
annuelle d’or, plaçant Apple dans le trio de tête des organisations acheteuses
d’or.

Tout cela ne nous dit pas à quel prix ce modèle sera vendu !

A vos prévisions dans les commentaires …

Et réponse sans doute ce soir :
bankeynote-watch-3.jpg

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *