Suivez-nous

Apple Watch

La belle histoire des objets connectés et de l’autisme

Les nouvelles technologies sont souvent le banc d’essai de solutions innovantes dans le domaine médical. L’autisme touchant près d’une personne sur 100 en France, le combat contre ce trouble du développement humain est une grande cause nationale.

Il y a

le

Autisme
© Andraz Lazic

Si les constructeurs de wearables pensent plutôt au grand public lorsqu’ils développent leurs produits dont l’objectif est de convaincre un maximum d’acheteurs potentiels, il arrive que certaines fonctionnalités deviennent en fait de réels atouts pour des populations minoritaires. Ainsi, de plus en plus de consommateurs sont capables de faire face à leur différence grâce au progrès.

Aujourd’hui, on s’intéresse à l’exemple concret d’une Apple Watch qui permet à un enfant autiste texan de devenir plus attentif tout en rendant la vie de ses parents plus calme. Installez-vous confortablement, prenez un bon thé, et profitez de votre dose de nouvelles positives de la journée !

Smartwatch et comportement persévératif

Sam a 21 ans. Depuis son plus jeune âge, il manifeste toutes les caractéristiques de l’autisme : habitudes stéréotypées, difficultés d’apprentissage social, etc. Le plus visible ? Ses paroles, qui débitent à un volume trop élevé pour être toléré par les oreilles de son entourage.

Les demandes répétées de ses amis pour qu’il baisse d’un ton n’y changent rien : si Sam se calme, il reprend de plus belle quelques secondes plus tard. Arrive alors un « miracle » pour sa famille : grâce à l’application Bruit sur watchOS, on peut mesurer le volume de sa voix en temps réel. Il n’a alors qu’à recevoir la notification qui l’alerte qu’il parle trop fort pour se mesurer. Simple et efficace !

Pour aller plus loin

Grâce à ce changement drastique, Sam peut désormais passer plus de temps avec son Husky qui ne court plus à l’autre bout de la pièce en ayant peur de ses cris. Il pourra aussi peut-être un jour assister à Roland-Garros, ou aller voir une compétition de golf, ce qu’il préfère. Et bien sûr, il saura quand faire usage de ses bouchons d’oreille s’il découvre la Techno.

Ce n’est pas la première fois que ce trouble est attaqué par un produit d’Apple : l’iPhone est aussi concerné. Par ailleurs, les Google Glass, elles aussi, veulent devenir une aide pour les autistes.

La belle histoire des objets connectés et de l'autisme 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Lecteur-1522713117 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    19 novembre 2019 à 20 h 10 min

    Wahou quelle avancée pour les atypiques qui pourront se conformer aux exigences de la dites normalité. Bizarrement, ça me fait pensé au collier anti aboiement …

  2. Frimouss57 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    19 novembre 2019 à 23 h 15 min

    Penser…😏

  3. DG33600 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    20 novembre 2019 à 7 h 48 min

    Tu es pitoyable.

  4. Birlou (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    20 novembre 2019 à 8 h 59 min

    Bien… quand cet outil est utilisé intelligemment.
    Mais n’oublions pas non plus que les appareils à écran (smartphones, tablettes, consoles) autant que les objets connectés sont également responsables de troubles sociaux chez beaucoup d’enfants.

  5. Lecteur-1512464271 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    20 novembre 2019 à 10 h 33 min

    À quand une Apple Watch qui détecte le diabète et le risque d’AVC ? Ça serait bien et surtout qu’elle soit ronde et non carré Lol

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *