Suivez-nous

Concurrence

Bill Gates pense que les GAFA doivent être remises en question

Fondateur et ancien PDG de Microsoft, Bill Gates a annoncé que les entreprises comme Apple devraient faire face à de vives critiques, et se remettre en question. 

Il y a

 

le

 
bill-gates-steve-jobs
© All Things Digital

Au cours d’un podcast de plus d’une heure trente avec Dax Shepard, Armchair Expert, Bill Gates a affirmé que « les grandes entreprises technologiques telles qu’Apple devraient faire face à de vives critiques de la part des gouvernements ». Cette annonce fait forcément écho à l’audit historique mené par la chambre des représentants qui a, pendant plusieurs heures, rudement questionné les dirigeants des GAFA.

Et Bill Gates sait très bien de quoi il parle. En 1998 l’État américain s’en était pris directement à sa firme, Microsoft. Cette dernière avait été accusée, comme l’est aujourd’hui Apple ou Google, de jouer de sa position pour monopoliser le marché, ce qui va à l’encontre de la loi « antitrust » américaine. Cette partie de la législation américaine encadre depuis un siècle les pratiques des entreprises en situation de monopole. Elle avait été utilisée pour la première fois en 1914 pour contraindre Standard Oil a laissé la concurrence se développer. Finalement Microsoft avait été condamné en 2002 d’avoir voulu tuer la concurrence, notamment Netscape à l’époque. Plusieurs restrictions avaient été ordonnées à l’entreprise américaine.

Aujourd’hui l’utilisation de cette loi contre des entreprises comme Apple, Facebook ou Google pose question, car elle a été très peu utilisée depuis des années.

« Le gouvernement a le droit de vous tirer dessus »

Mais selon l’ancien PDG de Microsoft, ces procès et audits ne sont que le revers de la médaille. « Quand vous réussissez aussi bien que moi, ou qu’eux [les GAFA] vous méritez des questions grossières, injustes et difficiles. »

Selon Gates, les entreprises comme Apple « méritent » une attention toute particulière de la part des autorités américaines compétentes, et il est normal qu’elles soient traitées différemment des autres entreprises. « Le gouvernement a le droit de vous tirer dessus », affirme le fondateur de Microsoft.

Plus tard dans l’interview, Bill Gates est revenu sur sa vision de Steve Jobs, le qualifiant à plusieurs reprises de « sorcier ». Il a également rappelé que le cofondateur d’Apple était « dur », mais il a lui-même reconnu qu’il fallait être « un génie” pour revenir et rendre toute sa grandeur à Apple.

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. Lecteur-1521117015 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2020 à 12 h 52 min

    C’est la misère (façon de parler,il est milliardaire!) qui se moque de la charité!

  2. User1504850889284 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2020 à 12 h 56 min

    Le même bill gates qui imposait Windows sur tous les pc et qui en plus facturait la licence à des prix exorbitants ? Qui voulait refaire payer la licence si on remplaçait un ordi en panne (alors qu’on avait déjà payé une première fois)? Le même qui faisait pareil pour word, Excel et autres?
    🤣🤣🤣 quel foutage de gueule!

  3. Lecteur-1549886573 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2020 à 13 h 40 min

    Ce troll de bill gates 🤣👍

  4. Lecteur-1549886573 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2020 à 13 h 40 min

    Rien quand tu le voit sourire , tu sais qu’il se fout de ta guueule 🤣

  5. Bonobo (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2020 à 15 h 03 min

    Il faut rappeler quand même que sa fondation Gates détient 500 000 actions Apple 🥳😂.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *