Suivez-nous

iPad

Comparatif des tablettes Apple : quel iPad choisir en 2020 parmi Air, Pro et mini ?

Ça y est ; vous vous êtes enfin décidé à acheter un iPad. Mais il y a un problème : depuis le lancement du premier modèle en 2010… 3 de plus ont suivi, sans compter les différentes éditions de chacun. Autant dire qu’il y en a pour tous les goûts. Suivez donc notre comparatif pour savoir quel iPad il vous faut : l’original, l’iPad Air, l’iPad Pro ou l’iPad mini ?

Il y a

 

le

 
Comparatif quel iPad choisir
Comparatif quel iPad choisir © Apple / iPhon.fr

Il y a maintenant dix ans, après avoir révolutionné la téléphonie mobile avec l’iPhone et son écran tactile, Steve Jobs remet le couverte et dévoile l’iPad. Le concept est à peu près le même -avec iOS à l’intérieur à l’époque- mais la dalle est bien plus imposante, de la taille de celle d’un petit ordinateur portable, tandis qu’il est impossible de passer des appels. En fait, on peut le voir comme un iPod touch XXL. Voyons maintenant quels sont les différentes éditions et laquelle convient à quels besoins.

iPad Air : le meilleur rapport qualité/prix ?

Commençons par l’iPad qui est, pour nous le premier choix. Il s’agit donc de l’iPad Air, disponible dans sa troisième génération avec un écran de 10,5 pouces. Pourquoi celui-ci ? Car à 569 euros dans sa version la plus abordable, il fait bien mieux que l’iPad classique pour moins de 200 euros de différence. En effet, son affichage est un peu plus grand et dispose de la technologie True Tone, l’appareil photo avant est de meilleure qualité (comptez sur sept mégapixels avec une ouverture f/2.4) et le processeur est plus puissant : il s’agit ici Apple A12 Bionic gravé avec une précision de sept nanomètres par le sous-traitant taïwanais TSMC. Côté système d’exploitation, pas de changement : les deux appareils étant sortis la même année, ils ont tous deux droit à la mise à jour vers iPadOS 14.

iPad Air 2019

iPad Air 2019 © Apple

Rentrons maintenant dans le détail. L’iPad Air est une tablette comme on a l’habitude d’en voir en magasin, avec des bords un peu plus fin que ceux de l’iPad classique, mais se différencie surtout par sa taille de guêpe : seulement 6,1 mm d’épaisseur. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui -à l’origine- lui a valu son sobriquet reprenant exactement celui de la gamme des MacBook éponymes, réputés pour le même aspect. Toujours avec le design, il faut savoir que l’iPad Air est disponible en trois couleurs : argent, gris sidéral et or. Pour la mémoire interne, ce sera 64 ou 256 Go (739 euros) de stockage, tandis que la caméra arrière propose un grand-angle de 8 MPx moins performant que celui de l’iPad Pro (4e gen). Notons qu’il existe par ailleurs un modèle capable de se connecter à la 4G en plus du Wi-Fi, mais c’est aussi le cas pour les autres iPad, sachant qu’il faut rajouter 140 euros au prix de base pour se l’offrir.

Très polyvalent, l’iPad Air se destine donc aussi bien aux étudiants (il est compatible avec les claviers grâce à son Smart Connector et au Bluetooth LE) qu’aux voyageurs qui aiment se divertir dans le train ou dans l’avion sans pour autant devoir faire l’impasse sur la qualité de l’image : Netflix, Amazon Prime Video ou encore leur concurrent Disney+ se retrouvent tous dans l’App Store. De plus, l’écran Retina IPS a droit à une définition 2K de 2 224 x 1 668 pixels, soit une densité de 264 ppi, avec luminosité maximale de 500 nits en cas de visionnage à l’extérieur et revêtement antireflets en prime.

iPad Air 2019

iPad Air 2019 © Apple

Pour ce qui est de l’autonomie, l’iPad Air propose dix heures de streaming vidéo sur le web : rien que ça. Il est de plus compatible avec le stylet Apple Pencil, mais seulement dans sa première génération pour le moment. Néanmoins, beaucoup d’artistes à la recherche d’une excellente tablette à prix raisonnable se tournent vers l’iPad Air justement pour pouvoir faire appel à cet accessoire. On constate en effet -c’est d’ailleurs ce que l’on a pu remarquer en les testant ensemble- que le duo fonctionne à merveille dans n’importe quel environnement.

L’iPad Air est donc idéal pour…

  • ceux qui aiment se divertir, en couple ou en déplacement
  • faire un cadeau de qualité sans se ruiner
  • l’éducation : l’iPad Air rentre dans tous les sacs avec son épaisseur réduite sans pour autant être trop petit pour afficher des cours

L’iPad Pro, pour les plus exigeants

Passons maintenant au champion incontesté de tous les iPad : l’iPad Pro. Ce modèle, qui est à ce jour le plus récent, est disponible en plusieurs éditions, qui se différencient avant tout par leur taille : soit avec un grand écran de 12,9 pouces (quasiment autant que le dernier MacBook Pro 13 pouces), soit un plus petit de onze pouces. Les prix débutent à 899 euros pour le plus compact sans 4G, ou 1 069 euros avec les données mobiles. Pour le grand, ce sera 1 119 euros ou 1 289 euros en cellulaire. Le reste du tarif ne dépend pas du coloris (argent ou gris sidéral au choix) mais du stockage, qui est là aussi le plus conséquent comparé aux autres iPad : 128 Go, 256 Go, 512 Go ou 1 To de mémoire interne. Prix maximum : 1 839 euros.

Côté performances, on constate là aussi que l’iPad Pro bat tous les records de sa catégorie, avec à l’intérieur rien de moins que le dernier processeur Apple A12Z Bionic avec Neural Engine, c’est-à-dire de l’intelligence artificielle aux commandes. Dedans, huit cœurs : quatre Vortex à 2,5 GHz et quatre Tempest cadencés eux à 1,6 GHz. De plus, ce sont 6 Go de RAM qui accompagnent la puce : de quoi atteindre des vitesses phénoménales, que ce soit en jouant avec Apple Arcade ou avec un logiciel de graphisme gourmand en énergie, d’autant plus que le GPU est lui aussi signé Cupertino et octocore.

iPad Pro

iPad Pro 4 © iPhon.fr

Passons maintenant à l’imagerie, qui est le point fort le plus remarquable de l’iPad Pro : en effet, dès le premier abord, on constate que cette tablette-là a quelque chose de spécial, car son triple capteur proéminent au dos ne passe pas inaperçu. Celui-ci est composé avant tout d’un LiDAR, ou capteur ToF (pour Time of Flight qui signifie temps de vol en anglais), servant à mesurer plus fidèlement les distances entre un objet et vous. C’est très utile pour l’AR, dont les applications se retrouvent aussi bien au travail que pour les loisirs pour par exemple imaginer un nouvel agencement de ses meubles avec l’app d’Ikea.

Le second objectif propose douze mégapixels au compteur avec une ouverture grand-angle f/1.8, tandis que le deuxième, un ultra grand-angle de onze mm, atteint f/2.4 pour dix mégapixels. Le tout peut prendre des photos en HDR et de bonne qualité même la nuit grâce à un quadruple flash LED, pour filmer jusqu’à soixante images par seconde en définition 4K ou jusqu’à 240 fps en HD. Enfin, à l’avant et pour les selfies, le mode portrait est au programme, c’est-à-dire que votre visage reste net mais l’arrière-plan est flouté. Gadget mais utile pour certains. La lentille frontale quant à elle offre sept mégapixels, avec ouverture f/2.2, mais est surtout accompagnée de l’intégration de la technologie TrueDepth qui permet à l’iPad Pro d’être déverrouillée avec la reconnaissance biométrique de Face ID.

Enfin, notons que l’iPad Pro est le seul à avoir un écran Retina doté d’un taux de rafraîchissement de 120 Hz, tandis que son design singulier qui rappelle celui de l’iPhone 4, avec des tranches plus droites et des couleurs premium, lui permet de se démarquer. Dernier détail : l’iPad Pro se recharge par un port USB-C et non Lightning, tandis qu’il est compatible avec le clavier Magic Keyboard : c’est le seul à y avoir droit.

L’iPad Pro est donc idéal pour…

  • comme son nom l’indique clairement : les professionnels et entreprises avec un budget large
  • la photo et la réalité augmentée grâce à son triple capteur
  • les métiers qui ont besoin de la 3D applicable avec le LiDAR : architectes, développeurs, géomètres…
  • les gamers

Choisir le format compact de l’iPad mini

Ni l’iPad Air ni l’iPad Pro ne vous conviennent ? Très bien : c’est le moment de vous parler de l’iPad mini. Comme le suppose son suffixe, cet iPad-là est bien plus petit que les autres car son écran ne mesure que 7,9 pouces de diagonale. La dernière édition de l’iPad mini date de 2019, et coûte 459 euros en Wi-Fi avec 64 Go de stockage (ou 629 euros pour 256 Go), ce qui en fait presque la plus abordable de toutes les tablettes Apple. Par conséquent, le fabricant s’en est ici tenu au strict minimum : les claviers officiels d’Apple ne sont par exemple pas compatibles, au contraire de l’Apple Pencil.

iPad mini 2019

iPad mini 2019 © Apple

Côté performances, l’iPad mini propose 3 Go de RAM et embarque le processeur Apple A12 Bionic que l’on retrouve aussi sur l’iPad Air de la même année, ce qui lui permet tout de même de se tenir à la hauteur. En réalité, c’est surtout son affichage qui change, puisqu’ici on profite d’une résolution de 2 048 x 1 536 pixels qui par conséquent offre 326 ppi à l’utilisateur ; c’est excellent. Néanmoins, si vous avez prévu de passer du temps devant l’écran ce n’est probablement pas l’idéal : celui-ci est trop petit pour travailler efficacement et peut parfois faire manquer les détails de certaines œuvres.

Comme vous l’avez compris, le design de l’iPad mini est donc particulièrement facile à transporter : il ne mesure en effet que 6,1 mm d’épaisseur et pèse moins de 500 grammes (à peine plus de 300, en fait). Fin et léger, il tient même dans une seule main et peut se glisser dans une poche de jean : les serveurs l’adorent, d’autant plus que son autonomie tient la journée. Pour la photo, ce sera 8 mégapixels à l’arrière avec ouverture f/2.4 : c’est honnête, d’autant plus que les clichés HDR sont également disponibles. On ne peut en revanche enregistrer que des vidéos en Full HD, avec un ralenti jusqu’à 120 images par seconde.

iPad mini 2019

iPad mini 2019 © Apple

À l’avant, la caméra FaceTime HD propose 7 MPx, ouverture f/2.2 et des vidéos en 1080p aussi mais à 30 fps seulement. Quant au déverrouillage, il s’effectue via Touch ID depuis le bouton d’accueil situé juste sous l’écran. Pas de Face ID, en revanche. Trois couleurs sont en vente : argent, gris sidéral et or. Deux micros et deux haut-parleurs sont intégrés, ce qui fait de l’iPad mini un bon choix pour utiliser des applications de VoIP comme FaceTime, Slack ou encore WhatsApp.

L’iPad mini est donc idéal pour…

  • les restaurants : à la caisse ou en table, l’iPad mini est super simple à utiliser pour tout le monde
  • les nomades : le format compact fait la différence
  • les utilisateurs d’Android qui veulent passer à iPadOS (on s’y retrouve en termes de fiche technique)

L’iPad classique, intemporel

Nous arrivons au terme de notre comparatif quel iPad choisir. Nous ne pouvions le conclure sans passer par le modèle le plus iconique : l’iPad (tout court). C’est lui qui a lancé la gamme, lors de son annonce au Yerba Buena Center for the Arts de San Francisco, le 27 janvier 2010. Il a depuis été renouvelé régulièrement, sa dernière édition datant, comme l’iPad mini, de 2019. S’il est difficile de qualifier l’iPad classique, on peut toutefois dire qu’il est est assez “normal” pour une tablette : pas de fiche technique haut de gamme comme avec l’iPad Pro, mais pas non plus de low-cost. On est en effet sur du “raisonnable”.

iPad 10,2 pouces coloris

iPad 2019 © Apple

Prouvons-le en nous penchant sur la fiche technique de l’iPad (2019). Son écran tactile IPS LCD, tout d’abord, a droit à une diagonale de 10,2 pouces, affichant seize millions de couleurs différentes pour un ratio taille/bordures de 74,4% assez petit. La résolution de l’affichage est de 1620 x 2160 pixels, soit 264 ppi, résistant aux rayures. Comme vous le voyez, rien de bien exceptionnel, mais ce n’est pas mauvais pour autant, sachant qu’on peut y installer les mêmes applications que sur les autres iPad.

L’iPad classique pèse 483 grammes en version Wi-Fi contre dix de plus avec la compatibilité LTE, pour des dimensions de 250.6 x 174.1 x 7.5 mm : ce n’est pas le plus imposant mais pas non plus le plus petit des iPad. Pour le design, on retrouve aussi un châssis en aluminium et du verre à l’avant où est supporté le stylet Apple Pencil (de première génération seulement). Côté performances, ce sera un processeur Apple A10 Fusion (quatre cœurs : 2x Hurricane + 2x Zephyr à 2,34 GHz) sous le capot : il s’agit par contre de loin du moins efficace de notre comparatif, même face à celui de l’iPad mini. Néanmoins, iPadOS 14 est particulièrement bien optimisé en fonction et sauf si vous avez prévu des journées de gaming non-stop ce ne sera normalement pas un souci. Le GPU, quant à lui, est un PowerVR Series7XT Plus hexacore.

Apple iPad 10,2 pouces et clavier

iPad 2019 © Apple

La mémoire interne de l’iPad n’est proposée qu’en deux sélections : 32 Go (c’est peu) ou 128 Go. À chaque fois, ce seront 3 Go de RAM qui accompagneront le stockage. On y peut y sauvegarder de nombreuses photos grâce au capteur 31 mm de 8 MPx installé au dos de l’appareil, disposant d’une ouverture standard f/2.4 pour des clichés HDR ou des vidéos en Full HD, le 720p montant jusqu’à 120 fps. À l’avant, la caméra frontale s’en tient à 1,2 MPx seulement : là aussi, Apple aurait pu faire mieux. On sent vraiment un goût d’inachevé avec cet iPad, probablement au profit des autres modèles qui ont tous quelque chose de plus intéressant.

Terminons en comparant les prix de l’iPad. Ils ne changent pas selon la couleur choisie (les mêmes que pour l’iPad mini). Ce sera donc 389 euros pour 32 Go sans 4G ou 529 euros avec les données mobile. Avec 128 Go, comptez 489 euros en Wi-Fi ou 629 euros avec 4G. Avec ceci, Apple fournit une gravure, totalement gratuite, mais pas obligatoire.

L’iPad classique est donc idéal pour…

  • les petits budgets qui veulent un iPad mais n’ont pas plus de 400 euros à dépenser : c’est le moins cher
  • ceux qui ont un abonnement iCloud (32 Go de stockage suffisent alors)
  • les développeurs qui n’ont besoin que d’une d’une fiche technique de base

Conclusion : quel iPad choisir en 2020 ?

Pour terminer notre comparatif des iPad et savoir lequel choisir, nous vous conseillons de vous restreindre à trois critères principaux. Le premier, c’est bien évidemment le prix : en fonction de vos moyens et du budget que vous accordez à votre achat, vous ne pourrez pas vous offrir le même iPad. Ainsi, le modèle classique et l’iPad mini font figure de très bonnes affaires chez Apple, là où l’iPad Pro et l’iPad Air seront trop chers pour certains clients potentiels.

Le second critère, ce sont les performances : avez-vous besoin d’un iPad simplement pour binge-watcher, passer des appels sur FaceTime en famille et lire contrôler votre smarthome ? Dans ce cas, l’iPad devrait vous convenir. Mais si vous êtes plus exigeant, que ce soit pour le travail ou juste par passion, alors les gammes supérieures seront plus efficaces, l’iPad Pro l’emportant avec ses 6 Go de mémoire vive.

Enfin, nous ne saurions que vous conseillons à nouveau l’iPad mini si vous appréciez les formats compacts et peu encombrants : il s’agit d’une alternative de choix aux concurrents sous Android, mais avec iPadOS 14 à l’intérieur.

iPad 2019

389
9.5

Note globale

9.5/10

Dernières news

Les bons plans