Suivez-nous

Les brèves iPhone et iPod Touch

Edito : ce que cache la mise en avant des jeux payants “une seule fois” sur l’App Store

Il y a

 

le

 

jeu-paie-une-fois-1.jpgC’est un temps que certains récents arrivés
dans le monde des jeux mobiles n’a pas connu … Une époque à laquelle on
payait pour pouvoir jouer, ou l’on choisissait un jeu gratuit offert pas son
développeur. C’est un temps que l’on a connu aux débuts de l’App Store, avant
qu’Apple n’autorise les achats "in-app".

Depuis, plus qu’une tendance, c’est une lame de fond, les jeux et applis
utilisent de plus en plus les achats dans l’appli comme modèle de rémunération,
que le jeu soit payant ou gratuit au téléchargement.

Alors on arrive à une situation paradoxale : Apple met en avant sur son
site US, les jeux pour lesquels on ne paiera qu"une fois" !

L’achat dans l’app est-il le diable ? Cette mise en avant porte en
filigrane le besoin de s’interroger sur le modèle de financement des
éditeurs et développeurs indépendants
face à ce qui est actuellement
disponible sur l’App Store pour la commercialisation d’applis :

Le sous titre de la mise en avant est clair : "Great games with
No in-app purchase
" (super jeux sans achats dans
l’applications)!

Nous en sommes là : il faut maintenant fouiller pour trouver ce
type d’offre dans l’App Store
(et sur les autres App Store)

On le disait ci-dessus, cela peut paraitre paradoxal ! mais cela n’est
pas surprenant si l’on se place du point de vue de l’éditeur ou du
développeur.

En effet, tout travail mérite salaire et on ne le répètera
jamais assez : si les éditeurs et développeurs n’ont pas un modèle viable
sur l’App Store (ou Google Play, c’est similaire), alors ils quitteront
la plate-forme et migreront vers d’autres solutions permettant de gagner leur
vie
, ou reviendront à leur travail salarié d’avant …

Sauf qu’actuellement, il n’y a pas beaucoup de possibilités sur l’App
Store.

Pour l’éditeur qui choisit de faire un jeu ou une app
payante
, il sera payé une seule fois, lors de l’achat. Cela peut
paraitre normal : après tout, on achète et on consomme, pas de raison de
payer de nouveau. Mais en parallèle, l’appli, le jeu peuvent et doivent
se développer
et proposer des nouveautés : niveaux
supplémentaires, enrichissement graphique mais doivent aussi accompagner leurs
clients en supportant les nouvelles résolutions, les nouvelles machines et les
nouveautés et changements d’iOS … Tout cela ne peut plus être rémunéré si
l’on s’en tient à l’achat initial. On note également pour certaines
applications la nécessité de maintenir des serveurs (pour le push, le
multijoueur, les bases de données) en permanence, même si l’achat était
unitaire et quel que soit la durée d’utilisation par un client.

Il manque donc manifestement une option pour faire payer des mises à
jour
. Pour ces cas, les développeurs ont tout simplement utilisé ce
qui était proposé par Apple, à savoir les achats dans l’app. On se souvient par
exemple l’ajout de
niveaux dans Monument Valley
 : un véritable contenu supplémentaire qui
aurait pu être proposé comme une nouvelle app, mais qui est ici un achat dans
l’app. Doit-on se plaindre de ceci ? Non c’est normal ! L’achat
in-app est justifié.

monument-valley-iphone-ipad-1.jpg

Autre absence dans l’App Store, l’impossibilité de proposer des
versions d’essais
, limitées dans le temps ou dans les fonctions. Là
encore, de nombreux développeurs ont choisi de proposer ce type d’essai
via la mise à disposition gratuite de leurs applis, permettant de les
utiliser, tester et apprécier (ou pas), puis de payer ensuite pour en
profiter
. Pour ces apps, l’achat intégré n’est qu’une version moderne
de l’appli à l’essai.

On a donc plusieurs contextes et cas pour lesquels l’achat ‘in-app" n’est
pas le diable, n’est pas une tentative de "profiter du client", mais une
réponse logique, économique à des besoins clients et
éditeurs
.

Comme tout, malheureusement, ces intentions peuvent être dévoyées et en
parallèle des développeurs indépendants, certains (gros) éditeurs ont par
contre bien compris que ce type d’achats dans les applis leur
permettait de décupler le rendement financier de leur jeu
. Pire,
certains sont allés jusqu’à créer des jeux dont le but s’éloigne du
plaisir du joueur, pour devenir une machine à cash
.

C’est entre le nécessaire besoin de vivre et de se développer de
certains
, avec les moyens proposés par Apple et l’exagération
d’autres
que le curseur devra se positionner, sous peine de lasser les
utilisateurs des app-store …

Des options pour faire payer les mises à jour et d’autres pour permettre
l’essai des apps permettraient de clarifier la situation, facilitant le tri
entre le bon grain et l’ivraie.

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *