Suivez-nous

Apple

Une loi est examinée pour interdire le chiffrement d’iOS !

Si elle est adoptée, c’est bien l’ensemble de la stratégie de communication d’Apple qui pourrait s’effondrer. La marque doit agir vite pour contrer cette proposition.

Il y a

 

le

 

Par

Lindsay Graham
© US Senate

Lindsey Graham en remet une couche, et cette fois-ci, c’est du sérieux. Le sénateur républicain avait prévenu les géants de la Tech : s’ils ne créaient pas de backdoors comme le requiert le gouvernement américain depuis plusieurs mois, il allait passer par la manière forte. Et en politique, c’est ce que l’on appelle la législation.

Alors que de nombreuses associations renommées se sont déjà vivement opposées à ce principe, celui-ci serait donc en passe de se voir officiellement barrer la route par un nouveau texte touchant directement les règles imposées par le Congrès à l’ensemble de ses citoyens.

Adieu les iPhone aux USA ?

Ce qu’il faut savoir, c’est que la méthode utilisée par Graham pour arriver à ses fins est particulière. Il compte en effet modifier une loi datant de la fin des années 90 et qui vise à réguler la diffusion d’images explicites en ligne. Celle-ci n’étant pas assez protectrice envers les enfants, victimes de la pédocriminalité encore de nos jours, il serait nécessaire de la réviser pour permettre à la justice d’accéder tout simplement au contenu des logiciels plus facilement.

Et bien évidemment, ce faisant, les marques comme Apple ou Facebook seraient obligées de déverrouiller un compte sur demande de la police. Une faille dans le texte permettrait alors d’étendre cette action à d’autres domaines, par exemple le terrorisme… Ou tout prétexte qui plaira aux enquêteurs, à l’instar des contrôles d’identité français.

Si la commission en charge d’étudier le texte est dirigée elle aussi par la droite, la majorité au Sénat connaît la même situation. Seuls les démocrates de la Chambre des représentants pourraient changer la donne et permettre à Cupertino de ne pas se voir bloquée. Encore faut-il que les lobbyistes de la pomme soient convaincants, ce qui leur a récemment fait défaut à Bruxelles.

Terminons en précisant que pour l’instant, le sort de cette affaire n’est pas encore scellé et qu’il faut attendre donc la décision finale du pouvoir législatif pour en savoir plus.

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis
4 Commentaires

4 Commentaires

  1. blackjack87 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    2 février 2020 à 11 h 52 min

    A l’heure où l’iPhone va servir de clé et support pour des éléments sensibles : il est inconcevable qu’un fabricant autorise un backdoor.
    Cela peut être une stratégie pour influencer les utilisateurs Android à réfléchir, vu que se support ne s’exprime pas trop à ce sujet.
    Quel serait l’impact si Apple stoppait toute activité car ne pouvant plus garantir un produit sécurisé ?

  2. rage68 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    2 février 2020 à 17 h 42 min

    Franchement ils croient quoi ces politiques ce qu’ils demandent ne sert strictement à rien car les pedophiles et autres terrorisent ce serviront d’autres moyens pour communiquer donc ont reviendra au point de départ avec plus de chance pour l’utilisateur lambdas de ce choper une mer…

  3. Lecteur-68 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    2 février 2020 à 21 h 34 min

    Vu qu’il n’y a pas d’info sur iPhone et bien on parle d’IOS, mais pour tous ceux qui croient que iOS est inviolable détrompez vous.

  4. Lecteur-1525294428 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    3 février 2020 à 10 h 00 min

    Roman va aller chez androïde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 iPhon

Apple, le logo Apple, iPod, iTunes et Mac sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iPhone et MacBook Air sont des marques déposées d’Apple Inc. MobileMe est une marque de service d’Apple Inc iPhon.fr et son forum ne sont pas liés à Apple et les marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.