Suivez-nous

Apple

Pour éviter l’espionnage, la Russie veut le code source d’iOS

Il y a

 

le

 

Par

jobsmedve.jpgAlors que la Russie vient de faire
l’objet de nouvelles sanctions de la part des États-Unis pour son rôle dans le
dossier ukrainien, les tensions entre les deux pays connaissent aujourd’hui un
nouveau tournant.

On sait que depuis l’affaire Snowden et autres histoires d’espionnage
mettant en cause la NSA, la Russie ne voit pas d’un très bon œil les produits
américains avec, par exemple, l’iPad
considéré comme persona non grata au gouvernement
. Cette fois-ci, les
autorités russes réclament le code source d’iOS et d’OS X afin de
s’assurer de la sécurité des données des utilisateurs
russes
 :

Cette demande a été faite par Nikolai Nikiforov, ministre de la
communication russe, auprès de Peter Engrob Nielsen, directeur général d’Apple
en Russie.

Bien évidemment, le code source est considéré comme une sorte de ‘joyau de
la couronne’ pour bon nombre de fabricants de logiciels et cette demande, qui
arrive avec un timing bien calculé, ne peut qu’embarrasser au plus haut point
une firme comme Apple qui n’a pas l’habitude de distribuer ses précieuses
données au quatre vents. Néanmoins, le ministre russe n’y est pas allé par
quatre chemins : "Évidemment, les entreprises qui dévoilent le code source
de leurs programmes n’ont rien à cacher, mais celles qui ne souhaitent pas
coopérer avec la Russie sur cette question ont peut-être des capacités non
déclarées".

De là à imaginer qu’un éventuel refus de la part d’Apple provoquerait un
embargo des produits Apple en Russie et/ou constituerait une épine dans le pied
des États-Unis à l’heure où les relations entre les deux pays sont très
tendues, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas pour le moment.

Apple n’a encore amené aucun commentaire sur le sujet mais on peut imaginer
que ce doit être un sujet délicat, tant sur les conséquences si ses codes
sources étaient dévoilés à un gouvernement, que sur les conséquences d’un
éventuel refus.


source

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis
7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Etoualle

    31 juillet 2014 à 15 h 03 min

    Venant de la Russie ça fait juste rire enfin….

  2. Loulou51 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    31 juillet 2014 à 15 h 13 min

    @loris, Poutine lis "i-nfo" , sa va bientôt frapper à ta porte ❕, tu es
    foutus , ravis de t’avoir connus😉

  3. Frimouss57 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    31 juillet 2014 à 17 h 48 min

    Moi je pense que les Russes ont entièrement raison.
    Voilà 😊

  4. Dansas (posté avec l'application iFon.fr HD)

    31 juillet 2014 à 19 h 44 min

    De quels droits les russes demandent un code source ? Comme si ils
    n’espionnaient pas non plus, tout les pays espionnent. Un code source ne doit
    être cédé à personnes, Apple ne doit pas céder .

  5. Asci (posté avec l'application iFon.fr HD)

    31 juillet 2014 à 20 h 19 min

    Après le boycotte le l’UE,et les USA,bloquant toute marchandisent type
    énergétique nous vouant subite une forte hausse a la pompe,c’est une carte de
    plus qu’ils gettent ,en vein.

  6. Birlou (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    1 août 2014 à 15 h 19 min

    Comme ça, en plus des clones iOS russes, on aura droit à l’espionnage du KGB
    en plus de la NSA.

  7. Loris

    31 juillet 2014 à 14 h 37 min

    Cette demande est purement politique puisqu’il n’y a absolument aucunes
    chances pour qu’Apple livre le code source, vraiment aucune. Et heureusement
    d’ailleurs.

    Poutine n’a qu’à s’acheter un Android avec surcouche Sangsue ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2020 iPhon

Apple, le logo Apple, iPod, iTunes et Mac sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iPhone et MacBook Air sont des marques déposées d’Apple Inc. MobileMe est une marque de service d’Apple Inc iPhon.fr et son forum ne sont pas liés à Apple et les marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.