Suivez-nous

Tests

Test de BB-8 : le robot connecté de Star Wars pour iPhone, iPad et Android (Mise à jour programmation)

Il y a

le

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-15.jpgMise à
jour le 16/12
 : à l’occasion de la sortie du film Star Wars,
retrouvez le test du robot BB-8 piloté par smartphone et tablette. L’article
ci-dessus, initialement paru en septembre dernier, indiquait des regrets quant
à l’absence de possibilité de programmer le robot. en fait, une
application gratuite puissante permet de prendre la main sur le
robot
 ! Voir en fin d’article.


Il a marqué les esprits lors de sa première apparition dans le trailler du nouveau star
Wars
, c’est BB-8, un robot sphérique mignon mais surtout
impressionnant lorsqu’il se met en mouvement. Non content de rester sur la
pellicule, le robot vient d’être lancé dans une version de taille forcément
réduite, mais connectée et pilotable via un iPhone ou autres
smartphones sous Android.

Il s’agit en fait d’un robot produit par Sphéro, à qui
l’ont doit déjà la boule du même nom
testée ici
.

Alors on a sauté sur l’occasion et joué avec depuis une semaine pour vous
proposer le test d’un iJouet qui pourrait cartonner à noël … Et même
avant !

Déballage et mise en route

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-2.jpg

On s’attarde assez rarement sur les efforts de packaging des fabricants,
après tout c’est le contenu plus que le contenant qui importe. Mais là, il faut
prendre le temps de détailler celui-ci, on l’a fait en vidéo, à regarder
ci-dessous. En effet, le robot est livré dans plusieurs coffrets successifs,
dont l’ouverture est travaillée (on retrouve la lenteur de l’ouverture des
produits Apple) et les matériaux particulièrement choisis.

Mais ne traînons pas, ouvrons le coffret BB-8 :

A l’intérieur, le robot, constitué de deux pièces: le corps et la tête munie
de deux roulettes, qui va venir se fixer par magnétisme, un support de recharge
et un câble de recharge micro USB.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-7.jpg

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-8.jpg

Le robot s’assemble donc très facilement puisqu’il suffit de trouver
l’emplacement magnétique et hop, le voilà, BB-8 est complet. C’est là que la
différence avec les produits sphero habituels saute aux yeux, avec ce simple
ajout d’une "tête" et d’un décor inspiré, la boule Sphéro a gagné une
personnalité, elle prend vie et avouons le apparait véritablement
séduisante.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-11.jpg

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-9.jpg

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-10.jpg

En terme de qualité, le plastique est épais et semble très résistant, le
décor n’est pas peint dessus mais apparait incrusté assez profond dans le
plastique, c’est important puisque le robot roule dessus en
permanence
.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-12.jpg

La tête, plus légère est également mise en couleur et agrémentée d’éléments
en relief : yeux et antennes. Ces dernière sont flexibles et résistent aux
chocs et chutes qui ne manquent pas d’arriver à l’utilisation.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-15.jpg

On note un petit décalage de teinte entre les deux pièces : la tête et
le corps, qui ne doivent pas utiliser le même plastique, la boule apparaissant
légèrement plus crème que la tête. Rien de grave, mais cela se distingue au
soleil par exemple.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-14.jpg

Le support est lui plus léger, mais assez large et doté de pieds avec patins
pour une très bonne stabilité sur un bureau. Autre spécificité, la présence au
fond de la partie destinée à accueillir BB-8, d’un anneau en plastique
légèrement collant
. Résultat, lorsque la boule de BB 8 est mise en
place, elle ne bouge plus et semble presque scotchée. Efficace, l’ensemble posé
est homogène et bien assorti.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-18.jpg

La recharge du robot se passe sur cette base, sans fil, par induction comme
sur l’Apple Watch par exemple. Un affichage par Led clignotant indique la
recharge en cours. Au passage, un petit bouton qui sert de reset permet de lui
faire prendre vie : la tête bouge, il s’anime tranquillement, effet
garanti ! (voir la vidéo ci-dessous)

Pour piloter BB-8, une
application gratuite est disponible sur l’App Store ici
sur iPhone ou iPad,
il faut l’installer pour pouvoir démarrer BB-8.

Robot chargé, appli installée, BB-8 est prêt à rouler.

Utilisation

Le robot communique en bluetooth avec le smartphone ou la tablette. Mais à
la différence de la plupart des objets communicants de ce type, il ne faut pas
commencer par l’appariement habituel. Ici rien à faire, l’application une fois
lancée demande juste d’approcher la machine du robot. Après quelques secondes,
la communication est établie et le robot s’allume.

L’application impressionne par la qualité graphique, l’animation, les
transitions et l’environnement inspirés de l’espace. Elle propose trois
activités différentes.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-21.jpg

La première est le pilotage, à la manière d’une voiture radio commandée,
mais à une seule roue. Il s’avère simple et naturel, avec un pad central
virtuel. Au préalable, un réglage s’impose, mettre l’arrière du robot face au
pilote. Cela se fait en faisant tourner une petite lumière bleue à l’intérieur
du robot.

appli-sphero-iphone.jpg

Ensuite, marche avant, arrière coté, c’est simple et naturel. La vitesse est
limitée, mais un mode permet d’accélérer si on le souhaite. Les bruitages du
robot qui ne dispose pas d’un haut-parleur, sont en fait produits par l’iPhone,
mais l’impression est là.

Déjà joli et attachant au repos, le robot prend vraiment vie lorsqu’il se
déplace avec sa tête penchée vers l’avant ou sur les cotés, on le dirait
habité, il l’est ! A l’arrêt, il continue de promener sa tête sur son
corps, toujours aussi vivant.

Différents modes d’expression et mouvements peuvent être déclenchés depuis
l’application.

Voici une vidéo du robot au repos sur sa base, puis en balade :

Second mode proposé par l’application :
l’exploration ! Le robot est alors autonome et va se
promener un peu partout. Son détecteur de collision lui permet de gérer les
murs et de repartir ailleurs. Pendant ses déambulations, de très nombreuses
informations techniques sont affichées dans l’appli (distance parcourue, durée,
accélération, gyroscope, température, etc …)

Pour tester son autonomie, on l’a laissé fonctionner dans ce mode, il a
donné les premiers signes de faiblesse au bout de 1h environ.
Le robot clignote en effet en rouge lorsqu’il n’a quasiment plus de batterie.
Enfin, au bout de 1h10, une information s’affichait dans l’appli, indiquant
qu’il était nécessaire de le recharger. La recharge prend environ 4 heures
ensuite.

Lors des déambulations, le robot lors de chocs (contr eun mur, sous un
meuble), peut "perdre la tête" au sens propre. Il s’agira alors de la replacer,
cela se fait sans problème. Il faut juste la retrouver ! Autre point, elle
a tendance à capturer la poussière au niveau des deux roulettes. Le nettoyage
régulier nécessaire rappellera des souvenirs à ceux qui ont eu des souris
d’ordinateur à roulettes qu’il fallait également nettoyer.

On ne peut enfin pas passer sous silence la possibilité
d’enregistrer des messages vidéos avec l’application, que le
robot va ensuite lire à la manière de R2D2, en réalité augmentée lorsque
l’appli est pointée vers lui. Il n’a pas de projecteur, c’est
l’application qui se charge d’afficher les informations de superbe manière.

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-22.jpg

Enfin, le robot peut être commandé à la voix. Cela se passe
uniquement via l’application et il reconnait quelques commandes à énoncer après
"ok BB-8", mais elles sont en anglais : "Look around" l’envoie en
exploration, "it’s a trap" le fait partir, "Go to sleep" l’endort et avec "How
do you feel ?" il indique son état d’esprit (avec des sons bien à lui).

robot-BB-8-star-wars-sphero-iphone-android-24.jpg

A la différence de la boule sphéro, qui propose des applications variées,
mais aussi des mécanismes de programmation, le BB-8 reste à visée
ludique
. Pas de possibilité d’utiliser l’environnement de programmation
SPRK sorti récemment
ou autres applis. Mais il existe une solution, voir la
section ci-dessous ajoutée après le premier test.

Programmation

Mise à jour le 16 décembre : alors que l’on regrettait
initialement dans ce test l’absence d’outils de programmation pour le
robot
, lui donnant une simple visée ludique, il s’avère que cela n’est
pas tout à fait vrai.

Si Sphero ne proposait initialement pas d’application pour
programmer
le robot, il existe une application dans l’App Store nommée
Tickle,
gratuite ici pour iPhone et iPad
, qui permet de piloter de très nombreux
objets connectés (des drones de Parrot à l’Arduino en passant par les lumière
Hue et donc le BB-8 !

comment-programmer-bb-8-iphone-ipad-sphero.jpg

L’environnement de programmation est basé sur des "briques" visuelles à
imbriquer pour les actions et le contrôle des programmes. C’est facile d’accès,
pratique à manipuler et permettra aux enfants les plus curieux d’y trouver
assurément leur compte dans l’apprentissage des bases de la programmation, au
delà du pilotage.

En parallèle, l’app
de programmation SPRK d’Orbotix
est devenue compatible avec BB-8. Retrouvez
les détails sur les
possibilités de cette application dans cet article
.

Conclusion

Aucun doute, Sphéro a passé un cap avec le passage de la boule, déjà
techniquement réussie et agréable mais peut-être dénuée de personnalité, à un
véritable petit animal technologique. Il est très vite adopté,
séduisant au repos mais surtout en action
. Facile à piloter, doté de
plusieurs modes, il fonctionne en symbiose avec une application parfaitement
réalisée. Il dispose en outre de possibilités de programmations, c’est ce qui
lui manquait lors de sa sortie, mais désormais plusieurs possibilités sont
offertes, il fait alors carton plein !

Reprenant avec bonheur l’ambiance des films cultes de Star Wars, c’est le
jouet hi-tech de fin d’année, pour petits et grands fans !

Le Sphero BB-8 est :

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans