La première est liée à la sécurité des données. En effet, créer ses propres machines permet d’avoir un système fermé à tout oeil extérieur à Apple (comme le gouvernement américain ?).

Ainsi, Apple suspecterait les serveurs commandés à ses prestataires d'être potentiellement interceptés et "pucés" avant livraison, au point d'avoir fait prendre des photos des cartes mères originales pour les comparer aux livraisons. On retrouve ces informations dans les documents dévoilés par E. Snowden, on l'avait évoqué dans cet article :


L’autre intérêt de concevoir et fabriquer ses serveurs en interne concerne les performances. Ainsi, Google, Amazon, Facebook et Microsoft sont déjà passés par la création de leurs propres serveurs pour améliorer la rapidité de leurs services ainsi que leur efficacité énergétique. Apple, pour iCloud, a justement utilisé jusqu'alors des solutions proposées par Microsoft et Amazon.

icloud-apple-cryptage-4.jpg

Cela se confirme, Apple ne veut pas laisser nos données à la portée des agences américaines.


À lire également :

Source

Vous aimez ? Partagez !