C’est au début de l’année 2016 qu’on apprenait qu’Apple mettait pas moins d’un milliard de dollars dans Didi Chuxing, leader du transport privé en Chine et concurrent d’Uber. À l’époque, il n’était d‘ailleurs pas certain que la firme à la pomme obtienne un siège au conseil d’administration du géant chinois. Mais comme le rapporte 9to5Mac, c’est désormais chose acquise, la société de Tim Cook a maintenant sa place au CA de Didi.

Elle ne s’arrête pas pour autant de s’investir dans le pays. Après l’ouverture d’un premier centre R&D à Pékin il y a quelques semaines, le prochain centre du même genre devrait voir le jour l’année prochaine à Shenzhen. Il apportera plusieurs avantages. D’une part, Apple pourra être encore plus proches des constructeurs et sous-traitants, Foxconn étant d‘ailleurs présent dans la région. Et étant toujours à la recherche de nouveaux talents, ce centre en plein coeur de la capitale chinoise de la production de hautes technologies permettra un recrutement de qualité et surtout local.

Enfin, il ne faut pas oublier l’ouverture prévue de différents magasins de ventes Apple Store dans la ville et ailleurs en chine, ce qui sera facilité par une présence déjà établie sur le territoire.

Apple cherche évidemment un moyen de profiter au mieux de ce nouveau marché chinois, qui, pour le moment, ne lui réussit pas en termes de ventes de smartphones. En effet, au deuxième trimestre 2016, il se vendait 33 % d’iPhone de moins en Chine qu’au deuxième trimestre 2015.

En cause, les nouveaux fabricants chinois de smartphones Android à petit prix, qui rafflent la mise.

Source, crédit image du Shenzhen Economic Daily

Vous aimez ? Partagez !