apple-watch-series-3-4g.jpgOn entend souvent parler de l’Apple Watch pour de belles histoires dans lesquelles le porteur est en quelque sorte sauvé par sa montre. Que ce soit dans le cas d’une attaque cardiaque traitée à temps grâce au capteur de la montre, ou pour appeler les secours en pleine mer, la montre d’Apple a déjà su faire valoir ses atouts. Mais dernièrement, en Australie, c’est dans un cadre complètement différent qu’elle s’est rendue utile. En effet, grâce à l’analyse des enquêteurs sur les variations du rythme cardiaque de l’Apple Watch d’une personne assassinée, des preuves ont été mises en évidence pour contrer le témoignage à priori inventé, d’un témoin.

L’histoire se déroule à Adélaïde en Australie, où Myrna Nilsson a été tuée en septembre 2016 sur le chemin de son retour à la maison. Sa belle-fille, Caroline Nillsson a dans un premier temps raconté aux policiers que la victime se serait fait attaquer par plusieurs hommes après un incident de la route ayant mal tourné.

Le témoignage indique également que la querelle aurait duré plusieurs dizaines de minutes entre les hommes et la belle-mère, avant que cette dernière soit finalement tuée par ses agresseurs.

Mais la montre portée par la victime le jour de l’affrontement et les données relevées ne collent pas vraiment à ce scénario. En effet, les enquêteurs ont pu avoir accès aux relevés de battements cardiaques de la Watch et ont noté qu’un premier pic du rythme sanguin a eu lieu à 6h38, signalant une agression ou en tout cas une grande surprise. Puis moins de 7 minutes après, le rythme est descendu très bas, ce qui indiquerait une perte de connaissance, pour finir par un arrêt de l’enregistrement du rythme cardiaque.

Cela ne corrobore donc pas du tout l’histoire de Caroline Nillsson, qui est alors devenue la suspecte numéro 1 dans l’enquête, pour le meurtre de sa belle-mère. La suite de l’affaire devrait avoir lieu au tribunal en juin prochain. À suivre !

Pour en savoir plus sur l’Apple Watch, n’hésitez pas à consulter les liens ci-dessous, ainsi que notre site dédié :

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :