tim-cook-d11-1.jpgOn vous en parlait ici ce matin avec la vidéo complète, Tim Cook a passé près d’une heure et demie avec les journalistes du New York Times lors de la conférence annuelle D11. L’occasion de donner sa vision du futur pour Apple, qu’il soit proche ou plus éloigné.

De nombreux sujets qui pourront intéresser les observateurs d’Apple et les clients ont été abordés : iOS 7, le "wearable computing", ces capteurs communicants à porter sur soi, la gamme de produits d’Apple et les nouveautés à venir. Si dans la pure tradition d’Apple le langage est choisi pour ne rien révéler de stratégique, cela permet d’avoir le point de vue direct de son dirigeant et ses non-réponses sont parfois aussi intéressantes que ses réponses.

Voici ce que l’on a retenu de cette interview à retrouver en anglais et dans son intégralité ici :

iOS : design, ouverture et cartographie

Après sa nomination et le départ de Scott Forstall responsable d’iOS, le rôle de Jony Ive concernant iOS 7 a pris de l’importance. C’est en tout cas ce qui se murmure depuis quelques semaines et de plus en plus à l’approche de la conférence du 10 juin prochain lors de laquelle la nouvelle version d’iOS et de OS X seront dévoilés.

Interrogé sur le sujet, la réponse de Tim Cook ne laisse pas de place au doute, Jony Ive va bien imprimer son talent, exercé dans le domaine du design hardware, également sur la partie logicielle de nos iPhone et iPad. Il a joué un rôle qualifié de "clé dans le processus de design d’iOS 7".

Tim Cook a refusé de commenter le cas personnel de Scott Forstall, mais pressé sur la question, a indiqué que ce départ permettait désormais une bien meilleure collaboration entre les différentes équipes de développement : "Je pense que ceci est un changement fantastique". Souhaitons que ceci soit effectivement visible dès iOS 7 !

En terme de fonctionnalités, le dirigeant d’Apple a laissé sous-entendre que plus de liberté pourrait être offert aux développeurs tiers. Pour autant il ajoute que si certains veulent plus de possibilités de customisation de leur machine, ce n’est pas forcément le souhait de la majorité des clients, mais que l’ouverture est prévue.

“I think you will see us open up more in the future,” … “But not to the degree that we put the customer at risk of having a bad experience.”

Apple restera donc vigilant quant à la responsabilité de la compagnie sur la sécurité et la stabilité de la machine. Concernant l’arrivée possible d’un "launcher" du style Facebook Home, on comprend que ce n’est pas à l’ordre du jour.

Pour ce qui est du remplacement des cartes de Google par celles d’Apple, Tim Cook a reconnu les déboires (“We screwed up,” ), indiquant que les choses s’améliorent, mais qu’il y a encore à faire. Pour autant, Tim Cook a indiqué que Apple n’était pas partie prenante dans la bataille en cours autour de l’application GPS Waze, dont on a parlé ici.

tim-cook-d11.jpg

Nouveaux iPhone et nouveaux produits

La question de la gamme d’iPhone (réduite comparé à la concurrence) a évidemment été posée : "pourquoi ne pas reproduire ce qui a marché avec l’iPod, à savoir créer différents modèles de l’iPhone, pour des publics différents plutôt que de conserver des modèles des années passées ?".

À cela, Tim Cook répond en indiquant que créer un smartphone réussi est beaucoup plus complexe que créer un iPod et que cela nécessitait énormément de ressources. Poursuivant sur l’exemple de l’iPod, il indique que chacun des iPod de la gamme correspond à un profil d’utilisateur, à un besoin, à une niche bien précise et que la question qu’Apple peut se poser pour l’iPhone est de savoir si le moment est arrivé ou la diffusion est telle qu’il faut partir dans cette direction plus nichée … Sans pour autant donner la réponse !

Interrogé en retour sur les ‘phablets" (les smartphones à grand écran tels les Galaxy Notes), Tim Cook a évoqué comme dans ses interviews précédentes la nécessité de faire des concessions sur l’affichage, ‘autonomie, la durabilité nécessaire pour aller vers de grands écrans, mettant en avant la qualité de l’écran Rétina. Pour autant, Apple a selon lui la responsabilité de peser tout cela et de prendre une décision sur le sujet.

Plus largement, la capacité d’Apple à proposer de nouveaux produits en rupture avec l’existant comme l’iPhone le fut en 2007 a aussi été évoquée. Sur le sujet, Tim Cook a été clair et d’autres projets de ce type sont en cours :

"We have several more game changers in us."

L’intérêt pour le domaine de la télévision a semble-t-il été confirmé avec l’évocation d’un domaine qui est "très intéressant" ("area of great interest"), mais le dirigeant a refusé d’aller plus loin sur le sujet.

Le "wearable computing" a également été abondamment discuté, Tim Cook indiquant qu’il utilise un bracelet "Nike FuelBand" qui est selon lui un bon produit, mais ajoutant que beaucoup de ces solutions font une chose bien et que ceux qui tentent de faire plusieurs choses les font mal, ajoutant : "“There’s lots of things to solve in this space”. Des produits Apple prévus sur le sujet ? Refus de répondre …
%%

En tout cas le domaine des capteurs est amené à exploser selon lui.

Ces sujets font bien entendu penser aux Google Glass (Tim Cook n’est pas convaincu par le sujet semble-t-i), mais également aux rumeurs sur une montre Apple.

tim-cook-d11-2.jpg

Mais aussi … les rachats, Samsung

Apple on le sait a une énorme réserve de trésorerie qui lui permettrait de racheter de nombreuses et surtout de grosses sociétés.

Interrogé sur le sujet, Tim Cook a partagé une statistique intéressante concernant le rythme des rachats qui s’est accéléré ces derniers mois sans que l’on ne s’en rende vraiment compte, car tous les rachats ne sont pas publics. Ainsi, Apple aurait acquis 9 sociétés depuis octobre 2012 (arrivée de Cook à la tête de l’entreprise) à comparer aux 6 rachats en moyenne par an des années "Jobs" et le rythme pourrait s’accélérer.

Tim Cook n’a par ailleurs pas fermé la porte au rachat de sociétés de grande taille pour peu qu’Apple juge ce rachat nécessaire. Par ailleurs, Apple ne ressent justement pas le besoin d’avoir son propre réseau social, ses produits iMessage et Game Center sont déjà le "social" d’Apple.

Apple on le sait est engagé dans une bataille juridique contre Samsung, et Tim Cook semble toujours concerné par le sujet évoquant les valeurs bafouées par la copie : "I don’t like them any more than I did last year. I don’t want copying. It’s a values thing. This is about values at the end of the day.”

À lire également :

Crédit photos : Asa Mathat / AllthingsD

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici