L’étude s’est portée sur plus de 6 000 personnes. Les résultats ont montré que la montre, sur la base des relevés de battements cardiaques notamment, a été capable de détecter avec justesse une personne atteinte du trouble cardiaque de fibrillation atriale dans 97 % des cas.

Il s’agit de l’une des pathologies du trouble du rythme du coeur les plus fréquentes, 2,7 millions de personnes en souffriraient notamment rien qu’aux USA. Non traitée, cette atteinte augmente les risques de crises cardiaques et d’accidents vasculaires. En plus, les symptômes ne peuvent pas toujours paraitre évidents, voilà pourquoi la détection de la maladie est critique et peut amener à traiter la personne pour limiter l’apparition des complications.

app-apple-watch-cardiogram-etude-maladie-coeur-3.jpg

L’app en question utilisée dans le cadre de cette étude est la suivante : Cardiogram.

app-apple-watch-cardiogram-etude-maladie-coeur-2.jpg

Installée sur l’Apple Watch, elle permet une analyse un peu plus poussée des données cardiaques relevées par rapport à l’app Apple de base, tandis qu’elle est également utile si l’on veut rejoindre l’étude de l’Université de Californie toujours en cours, en partageant ses données de manière anonyme bien évidemment.

Source, source

Vous aimez ? Partagez !