Samsung doit donc débourser 100 millions d’euros pour dédommager Apple concernant l’utilisation frauduleuse de la fonctionnalité "slide to unlock" initialement brevetée par la société californienne.

Une autre violation de brevet rentre également dans le cadre de ce procès désormais clos, il s’agit des "liens intelligents", permettant par exemple d’appuyer sur un numéro de téléphone pour appeler un contact, ou sur une adresse pour lancer Plans, etc. Cette fonction également brevetée par Apple a, selon la justice américaine été copié par Samsung de manière illégale.

Cette histoire spécifique touchant ces fonctionnalités courait depuis plusieurs années déjà, on en parlait d’ailleurs ici en 2014. Le verdict tombant cette année illustre bien la lenteur de ce type de procédure, avec un "slide to unlock" qui est une technologie du passé désormais.

Ce n’est aussi qu’une bataille parmi tant, différents autres procès entre les deux géants de la tech sont encore en cours de traitement par la justice, dont un procès récent en rapport avec une potentielle violation de brevet par Samsung portant sur des designs d’appareils Apple, voir le détail ici à ce propos.

Vous aimez ? Partagez !