L’app s’inspire de différentes autres applications de mailing disponible sur iOS en gardant ses propres caractéristiques plutôt uniques dans le genre.

protonmail-app-ios-53.jpg

En effet, à la connexion de son compte, ProtonMail demande deux mots de passe, l’un pour ouvrir le compte, l'autre pour accéder aux mails.

Une fois connecté, on retrouve des fonctions comme le glissement du doigt vers la droite à ou la gauche sur un e-mail, à la manière d’un Spark, pour effectuer différentes actions personnalisables (poubelle, spam, favoris ou archives).

protonmail-app-ios-4.jpg

Ou comme avec Gmail, ProtonMail permet de taguer facilement ses e-mails pour un classement clair de sa boîte mail, qui, pour beaucoup, se remplit très vite.

Particularité de ProtonMail, l’app permet de coder ses e-mails. Si l’utilisateur récepteur utilise aussi le service, le mail sera crypté automatiquement. Dans le cas contraire, il est possible de coder un mail manuellement à l’aide d’un code, qui sera alors à fournir au destinataire pour qu’il puisse avoir accès au contenu du mail.

protonmail-app-ios-1.jpg

Enfin, une autre fonction un peu spéciale caractérise le service, il s’agit de l’auto-suppression de mail. En choisissant une durée lors de l’envoi, le mail deviendra inaccessible du côté du destinataire une fois la date choisie dépassée.

Pour finir, précisions que ProtonMail est un service gratuit qui fonctionne sans pubs. Il est possible de supporter les développeurs par des dons ou en passant à un compte payant à partir de 4 euros par mois, qui offre alors différents avantages comme des adresses multiples et personnalisables avec nom de domaine et un espace de stockage agrandit (contre 500 Mo de stockage en version gratuite).

À tester, pour ceux qui tiennent à protéger leur vie privée et leurs échanges mails. L'app n'est disponible (pour le moment) qu'en anglais.

Vous aimez ? Partagez !