Le premier peut surprendre tant il vient de loin ! C'est Napster, qui est loin devant ses concurrents . Si l’on se fie aux données, on voit en effet que le légendaire site, initialement logiciel très utilisé des pirates de musique et maintenant service de streaming légal et payant, rémunère les artistes 0,0167 dollar par lecture.

remuneration-artistes-plateforme-streaming-musique-1.jpg

Comparativement, YouTube, le plus mauvais élève en la matière, redistribue seulement 0,0006 dollar par lecture. Apple Music, Deezer et Spotify, les trois mastodontes du streaming musical se battent entre 0,0038 dollar par lecture pour le troisième et 0,0064 dollar par lecture pour la plateforme à la pomme.

Ces chiffres correspondent aux revenus calculés pour des artistes non signés. Un second graphique à retrouver ci-dessous donne les chiffres pour les artistes liés à des labels et maisons de disque, mais le classement reste inchangé et les chiffres ne bougent que très peu.

remuneration-artistes-plateforme-streaming-musique-2.jpg

Bien évidemment, il faut mettre en perspective ces paiements moyens et la puissance de diffusion. Chaque plateforme n’atteint pas le même nombre de paires d’oreilles. Ainsi, YouTube dispose d’un milliard d’utilisateurs là ou Napster n’en possède que 5 millions.

Autre vue intéressante : les auteurs du graphique ont calculé combien de vues un artiste doit faire par mois pour gagner environ 1 500 dollars. Et tandis qu'il faut 2,4 millions de vues sur YouTube pour attendre cette rémunération, seulement 90 000 sont nécessaires sur Napster, contre 230 000 sur Apple Music.

Pas certain que cet angle de vue suffise à convaincre de changer de plate-forme musicale ...


À lire également :

Source, source

Vous aimez ? Partagez !