En 2015, Free Mobile, c’est un chiffre d’affaires record, en très grande partie grâce à la partie mobile. En effet, sur les 2 millions de nouveaux abonnés que compte l’opérateur en 2015, 1,6 million proviennent du mobile. Cela en fait donc le premier recruteur du marché de la téléphonie mobile en France, pour la 4e année consécutive, soit depuis le lancement de ses offres mobiles.

free-11.jpg

Cela amène le total d’abonnés mobile chez Free à près de 12 millions, ce qui correspond à une part de marché de 17 %. Ces chiffres sont largement supérieurs aux objectifs fixés par le groupe Iliad à long terme. Mais la tarification agressive du groupe, avec le lancement, en 2015 des enveloppes data 20 Go en 3G et 50 Go en 4G, et du roaming dans toutes l’Union européenne et l’Amérique du Nord sur le forfait à 19,99 €, a certainement entretenu le recrutement élevé.

Cela permet à Free de continuer à investir dans le déploiement de son réseau mobile. Avec 5 600 sites en 2015, l’opérateur couvre 63% du territoire français en 4G (40 % en 2014). Il en a aussi profité pour acquérir deux nouvelles fréquences 4G.

L’objectif est d’attendre 75 % de couverture à la fin 2016, ce qui passera par la construction de 1500 nouveaux sites.

Au vu du succès rencontré, le groupe n’hésite effectivement pas à revoir ses objectifs à la hausse chaque année, ils ont notamment annoncé vouloir atteindre les 25 % de part de marché à long terme.

En conclusion, Free est plutôt en bonne santé, surtout grâce à la partie mobile. Sa tarification à la fois simple, agressive, mais aussi remise à jour avec l’ajout de nouveaux services régulièrement semble attirer de plus en plus d’utilisateurs. L’amélioration du réseau, souvent critiqué d’ailleurs, via l’augmentation de la couverture du territoire, reste visiblement l’un des investissements prioritaires du groupe.

Beaucoup d’heureux abonnés Free parmi vous, lecteurs ?

Vous aimez ? Partagez !