En effet, d'après un nouveau rapport du journal DigiTimes qui cite des sources proches des chaînes de production, le fabricant taïwanais de puces TSMC serait l'unique fournisseur de processeurs pour les trois nouveaux iPhone qui devraient être dévoilés à la rentrée 2018.

La prochaine puce A12 serait gravée en 7nm et intégrerait la technologie "ultraviolet" qui permet d'ajouter un plus grand nombre de transistors dans un espace plus petit, ce qui se traduirait par de meilleures performances pour les prochains iPhones.

TSMC est déjà l'unique fournisseur pour la puce A11 bionic de l'iPhone 8, l'iPhone 8 Plus et l'iPhone X, il y a eu des rapports comme quoi cela est également le cas pour la puce A10 Fusion de l'iPhone 7 et l'iPhone 7 Plus.

Samsung va certainement retenter de regagner une partie du butin pour le marché des puces iPhone, toutefois si ce rapport de DigiTimes se confirme, il faudra que la firme coréenne patiente jusqu'à 2019.

Source

Vous aimez ? Partagez !