C'est Nick Hayek, le dirigeant de la marque Suisse qui l'annonce : la montre communiquera avec Internet sans avoir à être rechargée. Elle permettra également de faire des paiements mobiles et sera compatible avec Windows et Android.

Date de disponibilité ? Sous 90 jours, ce qui nous amène peu ou prou au moment ou l'Apple Watch devrait être commercialisée.

Outre un système de paiement qui vient faire face à Apple Pay, toujours restreint aux US, on note que la montre ne sera pas compatible avec iOS, plutôt surprenant et certainement pas un hasard ... De là à imaginer que Swatch ne souhaite pas affronter l'Apple Watch sur son terrain, il n'y a qu'un pas.

Mais ce qui attire avant tout l'attention, c'est l'absence de recharge. Il s'agit effectivement d'un sujet crucial à l'heure (oui, y a jeu de mot) ou l'autonomie de la montre d'Apple pourrait s'avérer être un point particulièrement délicat (aucune communication officielle n'a été faite sur ce sujet par Apple). Alors peut-on alimenter une montre vraiment intelligente, avec un écran, grâce aux systèmes actuels utilisant l'énergie captée au travers des mouvements du poignet ou via du solaire ? Cela semble difficile.

On devrait en savoir plus dans quelques semaines, peut-être à l'occasion du salon baselworld, référence de l'horlogerie, qui se tiendra du 19 au 26 Mars prochain. Mais il est intéressant de voir le marché traditionnel de la montre se réveiller sur le sujet. En 2013, le même dirigeant de Swatch ne semblait pas inquiet.

A lire également : Toutes les actus sur la montre connectée d'Apple dans notre rubrique dédiée, dont

Source


Vous aimez ? Partagez !