test-avis-iusbport-icloudftp-1.jpgL’iPhone et l’iPad ont deux caractéristiques qui rendent la gestion de la capacité mémoire parfois délicates mais surtout couteuse.

La première est l’absence de port d’extension mémoire : pas de possibilité une fois la machine achetée et choisie d’augmenter la mémoire avec une carte mini-sd comme sur certains autres smartphones. Deuxième caractéristique : le prix de la mémoire supplémentaire embarquée est très élevé, plus de 100 euros pour un "saut" de 16 Go environ là ou des capacités équivalentes sous forme de clés USB ou disques durs sont très largement inférieures.

C’est pourquoi pouvoir relier l’iPhone ou l’iPad à une clé USB, à une carte mémoire ou à un disque dur externe pour profiter de vidéos ou accéder à des archives de documents peut s’avérer séduisant. C’est justement ce que propose le boitier iUSBPort (auparavant nommé CloudFTP) dont on avait parlé dans cet article.

Voic le test d’un boitier astucieux auquel connecter un périphérique USB de son choix et qui se connecte à l’iPhone, l’iPad ou d’autres appareils tels que des smartphones sous Android sans fil, en créant son propre réseau Wifi.

Est-ce pratique, utile ou limité ?

C’est ce que l’on va voir dans la suite :

Mise en route et fonctionnement standard

Le boitier, d’un poids d’une centaine de grammes, est livré bien emballé et protégé dans une boite qui contient également une notice d’utilisation, attention, uniquement en anglais, mais très utile.

test-avis-iusbport-icloudftp-10.jpg

Un câble USB pour la recharge l’accompagne. C’est malheureusement coté iUSBPort une prise qui n’est pas au format USB qui accueillera ce câble sur le boitier, impossible d’utiliser un cable USB standard, c’est un choix vraiment regrettable car il ne faudra pas perdre le câble et l’emmener avec soi en déplacement en plus des câbles habituels …

test-avis-iusbport-icloudftp-7.jpg

Le boitier est livré chargé à 70 %, il est ainsi directement utilisable.

Un seul bouton est proposé, il est accessible sur le coté, il permet de l’allumer mais aussi de désactiver les modules USB branchés et d’éteindre le iUSBPort.

test-avis-iusbport-icloudftp-8.jpg

Sur une autre face, une prise USB femelle accueillera les périphériques :

test-avis-iusbport-icloudftp-6.jpg

Lorsque l’on allume le boitier, l’affichage LCD situé sur le dessus affiche une procédure d’initialisation d’environ 30 secondes. Un voyant bleu situé dans le coin supérieur droit indique que le réseau WiFi est en marche. Le boitier est désormais un émetteur WiFi qui établit un réseau nommé iUSBPort. Celui-ci est visible depuis les smartphones et autres appareils Wifi.

test-avis-iusbport-icloudftp-9.jpg

Il est temps de brancher un périphérique de stockage au boitier. Là, on a le choix : clé USB, disque dur externe, lecteur de carte SD sont supportés.

test-avis-iusbport-icloudftp-4.jpg

Il est alors possible de connecter sa machine (iPhone, iPad, smartphone) au réseau WiFi iUSBPort puis de rejoindre l’adresse 192.168.0.1 (ou http://usb), ceci depuis n’importe quel navigateur Internet comme Safari mobile par exemple.

Magie : on voit désormais l’arborescence du périphérique de stockage utilisé sous forme de page web.

Nos tests ont été effectués avec les périphériques suivant avec succès :

  • plusieurs modèles de clés USB de 4 à 8 Go
  • un disque dur externe Toshiba de 1 To
  • un lecteur de cartes mémoires avec des cartes SD

test-avis-iusbport-icloudftp-2.jpg

test-avis-iusbport-icloudftp-13.jpg

test-avis-iusbport-icloudftp-14.jpg

Mais que fait-on avec le contenu ainsi rendu disponible ?

C’est tout simple, il est possible d’accéder au contenu du périphérique de stockage exactement comme peut le faire l’iPhone en standard (ou avec des applications) avec des liens Internet pointant vers des documents (excel, PDF, word) , des vidéos ou des photos est utilisable. Il a été possible ainsi de regarder des vidéos au format mp4 , de visionner des photos directement depuis le navigateur Safari de l’iPhone (elles se parcourent en "swipant") et de les enregistrer en local sur la machine.

Les fonctions "ouvrir avec" de Safari permettent de se rendre directement avec le contenu choisi dans d’autres applications tierces : par exemple un outil pour lire des documents word ou une vidéo (on a testé le streaming de film vers Oplayer à partir de l’URL de la vidéo avec succès)

Plusieurs périphériques peuvent se connecter simultanément au boitier et profiter du contenu indépendamment.

Par exemple pour le streaming vidéo, la limite annoncée est le streaming vers 3 machines en parallèle depuis un même périphérique. On a pu tester ceci et cela fonctionne très bien, cela a même marché avec 4 clients (iPhone, iPad et iPad mini, smartphone sous Android) lisant en parallèle un même film mais à des moments différents : pas de ralentissement, tout s’est bien passé.

test-avis-iusbport-icloudftp-15.jpg

Attention, il faut insister sur ce point particulier néanmoins : les limitations d l’iPhone demeurent et tout n’est pas faisable : le boitier ne fait que rendre disponible l’intégralité du contenu comme s’il était disponible sur Internet par exemple (d’ou l’ancien nom "CloudFTP").

Exemple de souci : au lieu de lire une vidéo directement en streaming, si vous souhaitez la télécharger sur l’iPhone ou l’iPad, il faudra passer par des manipulations consistant à récupérer l’URL et utiliser une application dédiée pour capturer le contenu et l’enregistrer dans une de ces applications. Le boitier n’y est pour rien, mais reste que ce n’est pas pratique.

Il existe une application pour l’iPad nommée iUSBPort disponible gratuitement ici mais apparemment pas pour l’iPhone en tout cas je n’en ai pas trouvé. Celle-ci, minimale, permet simplement en configurant le iUSBPort comme un serveur ftp (il suffit d’entrer l’adresse 192.168.0.1 dans les réglages, mais on aurait préféré que ce soit automatique) de déplacer les fichiers d’un répertoire à l’autre ie. de faire de la gestion de fichiers uniquement. Cela permet également de récupérer ou de transférer des contenus depuis une clé USB vers la pellicule photo de l’iPad ou dans l’application iUSBPort elle-même, afin d’embarquer les fichiers en local. Mais malheureusement, des fichiers avi ne sont pas lisibles. Une application qui mériterait d’être grandement améliorée donc.

test-avis-iusbport-icloudftp-16.jpg
test-avis-iusbport-icloudftp-17.jpg

La connexion on l’a vu se fait en branchant l’iPhone sur le réseau WiFi du boitier, cela a un inconvénient majeur, lorsque l’on est connecté au boitier en direct, on n’a plus accès au réseau WiFi habituel et donc à Internet ! Il est possible de paramétrer le boitier pour qu’il se connecte aux réseaux connus moyennant la fourniture du mot de passe bien entendu. Ensuite, vous vous connectez à votre réseau habituel et le boitier est disponible à l’adresse, tandis que vous accédez aussi à Internet. C’est la configuration idéale pour la maison. Le boitier est alors lui accessible à une autre adresse, celle-ci est indiquée sur l’écran à cristaux liquide : 192.168.1.87 dans notre cas. Malheureusement, ceci n’a pas fonctionné correctement, mais c’est peut-être lié à la configuration de la box, donc on ne se prononcera pas sur cette fonctionnalité. Si certains possesseurs du iUSBPort peuvent indiquer dans les commentaires si cela fonctionne (ou pas) pour eux, ce sera apprécié ( on continue les tests en parallèle et l’article sera mis à jour si on trouve la solution)

test-avis-iusbport-icloudftp-12.jpg

Une question qui se pose est de savoir si le contenu rendu disponible par WiFi pouvait être sécurisé, en effet, ceux qui voyagent ou ont des voisins proches n’ont peut-être pas tellement envie de rendre leurs contenus disponibles à tout le monde ! Pour cela, une des options de configuration, accessible toujours depuis le navigateur ou l’application iPad, permettent de changer le nom du réseau WiFi créé, de choisir si le SSID du réseau est diffusé et enfin de saisir un mot de passe pour protéger l’accès au réseau. A noter, il est possible de faire afficher ce mot de passe sur l’écran LCD du boitier.

test-avis-iusbport-icloudftp-18.jpg

La recharge du iUSBPort prend 4 heures 45 environ en le branchant sur un transformateur USB standard (celui de l’iPhone), une LED orange indique la charge, elle devient verte lorsque la recharge est complète. L’autonomie annoncée est de 5 heures. Une option permet de lui demander de passer en veille automatiquement s’il reste sans connexion au bout d’un temps à choisir parmi 30 minutes, 1 heure, ou 2 heures.
test-avis-iusbport-icloudftp-3.jpg

test-avis-iusbport-icloudftp-5.jpg

Fonctions supplémentaires

En effet, le boitier recèle quelques petites surprises.

Ainsi, on l’a vu, il contient sa propre batterie d’une capacité de 2400 mAh et bien vous savez quoi ? Elle peut être utilisée en batterie de secours pour l’iPhone en cas d’urgence. Pour cela il suffit de brancher l’iPhone via le câble USB standard, de confirmer la recharge en appuyant sur le bouton et cela recharge.

test-avis-iusbport-icloudftp-1.jpg

Autre possibilité annoncée (non vérifiée) : avec l’adaptateur Mac Ethernet USB branché sur la prise du iUSBPort et relié à un réseau local, le boitier se transforme un point d’accès WiFi au réseau.

Enfin, pour les plus férus de technique, sachez que le boitier est compatible avec les protocoles FTP/SMB/uPnP et DLNA et il est possible d’accéder au contenu partagé par WiFi avec un ordinateur, par contre l’affichage n’était pas correct avec le navigateur Firefox là ou Safari (recommandé dans la notice) permettait depuis un Mac d’accéder au contenu.

Conclusion

A l’usage, le iUSBPort qui vise à répondre à l’un des manques criant de connectivité et d’extension mémoire de l’iPhone et de l’iPad est un produit qui fonctionne comme annoncé et très bien pensé. Il est compact, léger, bien fini et disponible en 2 coloris. Il a tout pour séduire et embarque même des fonctions supplémentaires astucieuses comme l’utilisation en tant que batterie de secours pour l’iPhone. On ne pourra lui faire que deux reproches, pour le premier, il n’y est pour rien : ce sont les limitations liées à l’absence de gestionnaire de fichier sur iOS. Cela signifie que son utilisation est restreinte, majoritairement comme serveur de fichier. Second manque, l’absence d’application iPhone et l’indigence de l’application iPad. Reste enfin la question du prix, il est élevé pour pouvoir accéder à des fichiers supplémentaires, mais si on en a besoin, alors la solution n’est finalement pas plus chère que 16 Go de mémoire supplémentaire sur un iPhone ou un iPad tandis que le boitier pourra être utilisé avec vos futurs modèles … Donc tout est relatif.

Quelques uns de nos tests récents :

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici