Concernant le principe de Badland 2, il ne change presque pas. Le joueur contrôle une petite bête noire volante. Un simple appui sur l’écran le fait décoller, un relâchement le fait retomber.

Ainsi, tout le principe du jeu joue sur cette alternance d’appui et de relâchement, à réaliser dans les bons timings de manière à se faufiler dans les niveaux qui comprennent parfois des chemins assez exigus, entre rouages mortels, pics pointus, liquides visqueux ralentissant, etc.

badland-2-test-10.jpg

Car, oui, tout ralentissement peut-être mortel dans Badland puisque l’écran défile et fait perdre la partie si la bête se retrouve happée par le défilement.

Et alors que dans le premier épisode, le défilement n’était qu’horizontal, dans le 2, le défilement et la progression des niveaux se fait en 2 dimensions : horizontale et verticale.

Cela implique une seconde grosse nouveauté : la possibilité d’aller à droite et à gauche, contrairement à Badland 1 dans lequel il était seulement possible d’aller de gauche à droite.

badland-2-test-14.jpg

Du coup, ces deux aspects ont permis aux développeurs de repenser complètement la manière de construire les niveaux. Et cela se ressent ! Dès les premiers niveaux de Badland 2, on a le sentiment d'une progression beaucoup plus en hauteur et en dimensions que dans le premier jeu.

badland-2-test-18.jpg

Le jeu n’en perd pas pour autant sa grande fluidité. Les seuls blocages seront causés par une conduite trop maladroite de la bête ou par des pièges survenant par surprise. Heureusement, les points de sauvegarde sont réguliers et fréquents : pas la peine de recommencer le niveau du début après un échec.

En revanche, pour obtenir les meilleurs scores et valider les 3 étoiles de chaque niveau, il va falloir être un peu plus patient et recommencer plusieurs fois, parfois plus d’une dizaine.

Les développeurs ont également intégré dans le jeu de nouveaux mécanismes, de nouveaux pièges, mais aussi la présence de liquide un peu partout pour des parcours qui se font parfois la tête sous l’eau, ou même sous le magma.

badland-2-test-17.jpg

Autre belle amélioration du jeu : les visuels. Alors que pour Badland 1, les développeurs avaient été déjà récompensés pour leur talent, avec des niveaux d’une lumière et d’une patte graphique époustouflante, ce nouvel opus met la barre encore un peu plus haut. On se surprend parfois à perdre le fil du niveau pour fixer l’arrière-plan à certains endroits, tellement c’est beau.

badland-2-test-9.jpg

Et comment évoquer le visuel sans parler du son. Les oreilles du joueur sont tout autant gâtées que les yeux : peu de musique, mais des sons vraiment particuliers, avec une ambiance sonore de fond toujours plaisante.

En bref, chaque niveau donne l’impression d’évoluer dans un tableau rempli de poésie.

badland-2-test-6.jpg

Et des niveaux, il y en a plein. En plus, une fois la campagne solo terminée, le fun peut être prolongé en ligne contre des inconnus ou contre ses amis pour différents types de défis. Un tableau des scores affiche le top des joueurs, si jamais certains veulent se mesurer au gratin mondial de Badland, c’est possible.

Enfin, comme dans le 1, le 3D Touch des iPhone 6s est supporté pour mieux contrôler le vol de la bête grâce à la pression sur l’écran.

badland-2-test-4.jpg

On note une différence importante par rapport au premier Badland, c'est l'absence de l'éditeur de niveau. On ne retrouve donc pas la profusion de niveaux variés que celui-ci a apporté avec son lancement pourtant encore récent. Interrogé sur le sujet, le développeur nous a indiqué que c'était lié au changement de mécanique du jeu. Pas de date de prévue à ce stade pour un ajout, mais cela pourra arriver. On le souhaite fort en tout cas !

Conclusion

En conclusion, concernant Badland 2, il s’agit d’une des meilleures expériences vidéoludiques sur iPhone de ces derniers mois. Si vous êtes attiré par l’univers, on ne peut que conseiller de commencer par l’épisode 1 à prendre comme une bonne introduction, pour ensuite mieux profiter des nouveautés du 2. Sinon sautez directement au 2 !

Le premier Bandland, disponible ici sur l’App Store pour 2,99 €, reste tout de même un jeu de très bnne qualité, rajeuni par son éditeur de niveaux et le 3d Touch ajouté récemment, surtout qu’il profite de la sortie du 2 pour être proposé à prix baissé.

A lire également : Objets connectés, accessoires pratiques ou originaux : ne manquez pas notre sélection de 85 idées cadeaux pour un Noël très iPhone et iPad

noel-2013-ban.jpg

Vous aimez ? Partagez !