appels-urgence-iphone-apple-watch-probleme-police-californie.jpgDepuis la version d’iOS 11.3, le système d’exploitation mobile à la pomme envoie automatiquement des données de géolocalisation aux secours dans le cas d’un appel d’urgence. Bien que l’intégration dans iOS de cette fonction soit saluée par l’association européenne des numéros d’urgence, ou EENA, celle-ci a émis une suggestion pour réunir plusieurs pays de l’U.E. autour d’un même projet, soit la possibilité que de futures apps dédiées aux fonctionnalités de contacts d’urgence soient utilisables dans toute la zone Europe, sans limitation de frontière. l’Italie et l’Espagne seraient déjà prêtes à s’investir :

Huit autres pays pourraient rejoindre cet accord d’ici la fin de l’année. Rien n’indique cependant si la France sera de la partie dans un premier temps, même si, étant donné sa position importante au sein de l’U.E., il est difficile de penser le contraire.

Cette initiation lancée par l’EENA s’inscrit dans l’idée rapportée par 9to5Mac selon laquelle nombreux sont les services d’urgences à travers le monde à tabler sur le développement des apps dans le futur pour des situations d’urgence médicale, étant donné qu’elles peuvent être bien plus puissantes que le simple appel téléphonique et l’envoi des informations de positionnement géolocalisé, comme le permet iOS pour le moment.

En effet, une personne blessée pourrait à l’aide d’une app mobile dédiée effectuer un appel vidéo au service d’urgence, pour ainsi mieux rendre compte de la situation, mais aussi transmettre plus facilement des informations sur sa santé en partageant par exemple sa fiche médicale du smartphone vers l’établissement, etc.

Reste qu’au final, même si l’initiative de l’EENA paraît des plus intéressante, avec cette idée de dépasser les frontières dans la zone U.E. pour ainsi faciliter la prise en charge des contacts d’urgence réalisés avec ce nouveau type d’app, la mise en place d’un tel programme pourrait être plus complexe qu’elle n’en a l’air.

En effet, en France par exemple, chacun peut installer l’app SAIP, proposée par le gouvernement et voulant prévenir, alerter et éduquer ses utilisateurs concernant des attentats sur le sol français. Mais alors que celle-ci n’est disponible que depuis 2016, elle est déjà l’objet de critiques en raison de plusieurs situations lors desquelles elle n’a averti de rien, ou à l’inverse, lorsqu’elle a émis une alerte sur un faux attentat.

Reste à voir désormais quel chemin prendra cette initiative de la EENA, en espérant un engagement total de la part de chacun des pays membre du programme en question et un fonctionnement efficace dans la pratique.

À lire également :

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

App découverte

Faites vite ! 5 fois 3000 euros à gagner par tirage au sort avec l'app Arbre à Projets gratuite ici un arbre en Réalité Augmentée iPhone, iPad , vu en détails là