Suivez-nous

Tests

Et un test iPhone, un !

Il y a

 

le

 

Ce sera le dernier pour ce soir, promis, mais je ne pouvais passer sous
silence le test proposé par le magazine newsweek et utilisé dans la scorecard de la news précédente. Il n’est pas en vidéo (c’est
très Web 1.0 tout ça) mais il permet d’avoir un autre avis sur la
machine.
A noter que l’utilisateur est gloablement enthousiaste mais c’est celui
qui donne les moins bonnes notes à l’autonomie et au clavier
.

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Aves

    2 juillet 2007 à 0 h 19 min

    Je suis complètement d’accord avec les remarques de NOFX. Les vieux
    s’adaptent si ils ont envie. Preuve avec ma grand mere de 90 ans qui a un
    macbook sous OS X, qui retouche ses photos numérique sous toshop et qui me les
    envoie par mail. Bon ok ca lui prend du temps, tant mieux, elle en a plein
    maintenant 😀
    Et d’un autre coté mon père qui comprend pas comment marche la barre d’adresse
    et qui passe toujours par le moteur de recherche en page d’accueil.
    Apres c’est sur tout le monde peut s’adapter, encore faut-il en faire
    l’effort.

  2. antoine

    28 juin 2007 à 13 h 26 min

    Nofx je crois que tu t’mballes légèrement. Tout le monde est à même
    d’utiliser un ordinateur. Ce sont des choses qui s’apprennent comme le
    vélo.
    Per contre ce clavier me semble tout de même compliqué ( surtout lorsque la
    touche sur laquelle on tape s’aggrandit). Mais bon, sur tous les téléphones
    portables on a toujours un peu de mal avec le clavier qui est différent d’un
    autre.

  3. nofx

    28 juin 2007 à 14 h 39 min

    Réponse à la question de Bast (plus haut) :

    Je connais peu de personnes de 50 ans qui n’ont jamais touché un pc de leur
    vie.

    En revanche la majorité des personnes (de cet âge et plus) que je connais
    ont une utilisation limitée des ordinateurs et autres appareils portables
    (mail, recherches google mal approfondies, etc…).
    Cetains refuse même ces nouveaux moyens de communication : refus du téléphone
    portable, médecin sans ordinateur (sociologie de terrain), je n’irai pas
    jusqu’à la grand-mère qui assure que le lave-vaisselle casse la vaisselle.

    Mon dernier post sur ce sujet n’avait pas pour but de stigmatiser les
    "vieux" en les assimilant à des incapables face à la technologie qui les
    entoure mais de faire une nuance entre :
    – une technologie nouvelle qui est mal développée en terme d’utilisation grand
    public ou qui en tout cas à des lacunes quant à ses fonctionalités ou apparait
    comme trop complexe (wap, magnétoscopes avec trop de boutons, micro-ondes dont
    on utilise qu’une seule touche, télévisions avec deux télécommmandes pour avoir
    le satellite et pour le volume, etc…). Les améliorations apparaissent avec le
    temps, masquant les premières versions souvent trop complexes.
    – une personne plutôt agée, inadaptable aux nouvelles technologies (en
    particulier en terme de communication) accusant la technologie d’être trop
    compliquée pour mieux cacher leur incompétence et leur manque
    d’adaptabilité.

    Dans le cas de l’iphone, c’est l’exemple même de la technologie intuitive et
    facile d’utilisation.

    J’aurais souhaité que l’iphone soit testé par une personne d’une vingtaine
    d’années, pouvant ainsi avoir une vision représentative de la future clientèle
    de l’iphone (coeur de cible 18-35 ans).

    Petite citation polémique pour conclure :
    "La jeunesse est de l’or pur, vieillir est une torture"
    Tekilatex

    NOFX

  4. Bast

    28 juin 2007 à 11 h 07 min

    Je ne vois pas l’intérêt de nous faire partager ces sortes d’analyses des
    générations écrites avec je ne sais quelle motivation. Ou est-ce juste
    l’emprise de l’alcool ou d’une quelconque autre drogue?
    Si tu remplaces les vieux de 40 à 50 ans par des vieux de 60 à 80 ans, je suis
    d’accord. Mais les vieux de 40 à 50, c’est eux qui créent actuellement les
    prouesses technologiques comme l’iPhone. Steeve Jobs a 52 ans, et il n’a pas
    l’air d’avoir trop de mal avec l’iPhone.
    Il est certain que les jeunes d’aujourd’hui sont nés dans la technologie et
    apprennent à s’en servir extrêmement tôt, mais les personnes de 50 ans ont
    participé à la mise aux point des technologies d’aujourd’hui et par conséquent
    savent les maitriser sans problème.
    Nofx, t’en connais beaucoup des personnes de 50 ans qui n’ont jamais touché un
    PC de leur vie?

  5. O'conn3rs

    28 juin 2007 à 12 h 18 min

    Je suis presque d’accord, les exeption ca existe mais elles sont tres rares.
    Et oui je connai beaucoups de personne de plus de 50 voir meme de plus de 45ans
    qui ont du mal avec certain appareils

  6. nofx

    28 juin 2007 à 10 h 00 min

    Le Clavier…

    C’est une épreuve redoutable pour savoir au final si oui ou non, vous être
    compatible avec le futur… je m’explique :

    Partant du principe que le seul bouton qui va rester sur les appareils
    portables dans le futur est le bouton on/off.
    Le multi-touch ou en tout cas l’ecran tactile et ses evolutions sera un des
    moyens (sinon le principal) d’entrer des informations dans l’appareil.
    Il faut donc trouver un moyen d’insérer un clavier (meilleur moyen de
    communication connu avec les appareils électroniques).
    Le clavier présenté dans l’iphone s’apprivoise seulement en quelques jours
    selon les testeurs les plus jeunes. En effet, la plupart des testeurs ont 40
    voir plus de 50 ans et créent souvent entre eux et la technologie une barrière
    qu’ils peinent à franchir parfois même avec beaucoup de temps.

    En réalité tous ces vieux sont en voie de péremption technologique et
    n’importe quel enfant de 7 ans sera apréhender l’intuitivité des écrans
    tactiles pendant que ces vieux croutons baveront devant cette technologie qui
    leur parait trop revolutionnaire pour être fonctionnelle.

    NOFX

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *